Archives par mot-clé : histoire contemporaine

Cycle de conférences – Histoire des mers : échanges et conflits de l’Antiquité au XXIe siècle


[Planisphère nautique] [Document cartographique manuscrit] / Opus Nicolay de Caverio ianuensi – Département des Cartes et Plans

Frontières autant qu’espace de circulation, lieu de confrontations autant que de métissages, les mers et les océans sont les théâtres de l’expansion économique, de la conquête, des affrontements militaires. Ce sont aussi des espaces de commerce, de mélanges, d’intersections entre peuples et civilisations. À tous ces titres, les mers n’ont rien à envier aux zones continentales. Plus encore, les relations maritimes semblent marquées par des caractères spécifiques, évidemment liés aux déterminations physiques du milieu marin : fluidité, ambivalence, variabilité. Si les batailles navales scandent l’histoire maritime et les mémoires nationales (Salamine, Lépante, Trafalgar, Midway, Malouines…), elles masquent trop souvent des évolutions plus longues et plus profondes dominées non par la guerre mais par les échanges, De la Méditerranée antique à la zone arctique aujourd’hui, ce cycle entend intégrer les mers dans l’histoire globale des relations politiques, économiques, culturelles et sociales.

Continuer la lecture de Cycle de conférences – Histoire des mers : échanges et conflits de l’Antiquité au XXIe siècle

L’Enseignement de l’Histoire sous la Révolution et l’Empire

[Ce billet fait suite à une conférence donnée en mars 2018 par l’auteur à la Fondation Napoléon.]

L’enseignement de l’histoire connaît d’importants bouleversements durant la période révolutionnaire et impériale : pour la première fois la France se dote d’un cadre d’enseignement national et officiel ; discipline de second rang sous l’Ancien régime, l’histoire devient l’objet d’enjeux politiques et suscite un vif intérêt du pouvoir1.

L’héritage du XVIIIe siècle

Plan de l’ancienne abbaye de Saint-Germain des prés en 1687. Extraite du Monasticon Gallicanum de Dom Michel Germain, édité en 1871. Exemplaire du dép. des Manuscrits, BnF.

À la veille de la Révolution française, l’histoire est une science qui a beaucoup progressé : depuis le XVIIe siècle, elle peut s’appuyer sur une méthode critique et des travaux d’érudition de qualité. Les Bénédictins de la Congrégation de Saint-Maur2 en particulier ont produit des œuvres de haut niveau scientifique : Acta sanctorum, Gallia Christiana ; Art de vérifier les dates… Depuis la fin du XVIe siècle, l’histoire représente de manière assez constante environ 10 % de la production éditoriale en France3. Les règnes de Louis XIV et de Louis XV ont vu la publication d’Histoires de France réputées, grands succès de librairie souvent réédités : Histoire de France de François de Mézeray dans les années 1640-1650, Histoire de France de Claude Velly un siècle plus tard4.

Continuer la lecture de L’Enseignement de l’Histoire sous la Révolution et l’Empire

  1. Même si cet intérêt a bien entendu existé sous l’Ancien Régime : cf. La Monarchie absolutiste et l’histoire en France : théories du pouvoir, propagandes monarchiques et mythologies nationales : colloque tenu en Sorbonne les 26-27 mai 1986 / [organisé par le Centre de recherches sur l’Occident moderne de l’Université de Paris IV]. Paris, Presses de l’université de la Sorbonne, 1987. []
  2. M. Laurain, « Les travaux d’érudition des Mauristes : origine et évolution », Revue d’Histoire de l’Église de France, t.43 (1957), p.231-272. []
  3. Histoire de l’édition française / sous la dir. de Henri-Jean Martin et Roger Chartier. Tome 2, Le livre triomphant, 1660-1830. Paris, Promodis, 1984. []
  4. En particulier : François Eudes, sieur de de Mézeray (1610-1683), commissaire des guerres et pensionné de Richelieu publia de 1643 à 1651 une Histoire de France en 3 volumes dédiée à Louis XIII. Libre-penseur et critique du système fiscal, il perdit sa pension sur ordre de Colbert mais fut toutefois élu à l’Académie française en 1675.  Son Histoire de France fut un immense succès d’édition et Sainte-Beuve la considérait encore au XIXe siècle comme « une lecture des plus fertiles et des plus nourrissantes pour l’esprit ». []

Fabien PLAZANNET

Directeur du département Philosophie-Histoire-Sciences de l'homme à la Bibliothèque nationale de France

More Posts

21e Rendez-vous de l’Histoire de Blois – 10 au 14 octobre 2018

RENDEZ-VOUS DE L’HISTOIRE DE BLOIS – 21e ÉDITION

« La puissance des images »

La 21e édition des Rendez-vous de l’Histoire de Blois se tiendra du 10 au 14 octobre 2018 et explorera le thème « La Puissance des images ». Cette année encore, la BnF est présente au festival avec un stand au Salon du livre d’histoire,  et plusieurs manifestations dont vous trouverez le programme ci-dessous.

Continuer la lecture de 21e Rendez-vous de l’Histoire de Blois – 10 au 14 octobre 2018

Trois contributions à l’archéologie du camp de Drancy [Conférence du mercredi 11 avril, à 18h30]

Camp de Drancy, cliché issu des fonds de l’ Allgemeiner Deutscher Nachrichtendienst – Zentralbild (Bild 183) Bundesarchiv, Bild 183-B10919 / Wisch / CC-BY-SA 3.0

 

Le mercredi 11 avril M. Benoît Pouvreau, chercheur au Service du patrimoine culturel, Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis donnera une conférence intitulée « Trois contributions à l’archéologie du camp de Drancy ».

Pour les informations pratiques (lieu, horaires), voir ici.

Découvrez comment l’Histoire s’élabore au fil des fouilles, de l’étude des objets ou des textes à travers la rencontre avec ceux qui l’enrichissent chaque jour par leurs recherches. Ce nouveau rendez-vous est consacré à l’actualité de la recherche archéologique de la Guerre.

Estampe à l’eau-forte de Georges Horan-Koiransky en couverture de Le Camp de Drancy (seuil de l’enfer juif) de G. Horan-Koiransky, 1947 (Archives départementales de la Seine-Saint-Denis)


Le classement au titre des Monuments historiques (2001) puis la première restauration engagée ont beaucoup renforcé le temps dédié à la cité de la Muette, théâtre du camp de Drancy entre 1941 et 1944. En 2009, un important corpus de graffiti d’internés fut mis au jour. Sa valorisation fut en partie articulée à un projet plus vaste de mise en réseau des lieux d’histoire de la Déportation du département. La médiation de celui-ci permis une redécouverte : l’œuvre d’un interné connu par quelques estampes constituant, en fait, un ensemble cohérent et majeur. Dessinateur mais aussi écrivain, Georges Horan-Koiransky fut, enfin, un témoin clé documentant d’une façon unique le lieu de départ des convois de déportation en gare du Bourget-Drancy, ultime sujet de recherches autour de ce site primordial de la persécution des Juifs de France.

Bibliographie

  • Curdy M., « L’étude préalable et la conservation – restauration des graffiti des internés au camp de Drancy », CeROArt, revue électronique[En ligne], EGG 2 | 2012, mis en ligne le 19 juin 2012 : http://ceroart.revues.org/2598
  • Fichet de Clairfontaine F., « Pour fouiller les camps d’enfermement de la seconde guerre mondiale ? », Les nouvelles de l’archéologie [En ligne], 143 | 2016, mis en ligne le 12 mai 2016 : http://journals.openedition.org/nda/3410
  • Horan-Koiransky G., Le camp de Drancy, seuil de l’enfer juif : dessins et estampes, 1942-1947, [Ivry-sur-Seine] : Créaphis éditions, 2017. BnF Tolbiac – Magasin inv.  2017-298757
  • Pouvreau B. (dir.), Curdy M., Peschanski D. & Zimmer T. Les graffiti du camp de Drancy. Des noms sur des murs. Gand, [Bobigny], éditions Snoeck, CG93, 2014. BnF Tolbiac – Magasin inv. 2016-257833
  • Pouvreau B., « La stratigraphie complexe du camp de Drancy », Les nouvelles de l’archéologie [En ligne], 137 | 2014, mis en ligne le 01 janvier 2016: http://journals.openedition.org/nda/2604
  • Sarcey P.,  Endewelt R., Razynscki A., « Cité de la Muette – Des archives audiovisuelles pour l’histoire du camp de Drancy et de la résistance juive », Conférence en ligne du 29 janvier 2015 à la BnF
  • Wieviorka A., Laffitte M. À l’intérieur du camp de Drancy. Paris, Perrin, 2012. BnF Tolbiac – Magasin inv.   2012-106616

Nouveau site du Comité d’histoire de la BnF pour les 650 ans de la bibliothèque

2018 est une année exceptionnelle pour la Bibliothèque nationale de France (BnF) puisqu’elle marque les 20 ans de l’ouverture de la bibliothèque de recherche (le Rez-de-jardin du site François-Mitterrand), inaugurée le 7 octobre 1998 et les 650 ans de la création de la Bibliothèque.

Pour célébrer ces anniversaires, la BnF a procédé à la rénovation de son Comité d’histoire, désormais doté d’un Conseil scientifique composé d’universitaires et lance un site Web dont l’adresse est : http://comitehistoire.bnf.fr/, qui permettra de faire mieux connaître ses travaux, de fédérer les recherches en cours et les ressources utiles à tous ceux qui s’intéressent à la longue histoire de la Bibliothèque royale, nationale, impériale, nationale de France…

Continuer la lecture de Nouveau site du Comité d’histoire de la BnF pour les 650 ans de la bibliothèque

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

1848 et la « foire aux idées nouvelles » (Partie II).

Dans un précédent billet, j’évoquais le charivari orchestré à partir des idées des socialistes « utopiques » de 1848, et comment il s’est concentré autour de Cabet, Considerant, Leroux et Proudhon. Ces quatre « meneurs », désormais accompagnés de symboles récurrents comme la queue terminée par un œil de Considerant, ou par exemple  la redingote crasseuse et le peuplier de Leroux, obtiennent dans la presse satirique une place proportionnelle à leur présence à l’Assemblée et/ou à leurs écrits dont l’inventivité stimule parodie et imagination. Nous verrons dans ce billet comment les caricaturistes oscillent entre stigmatisation et sacralisation des utopistes, allant jusqu’à présenter leurs écrits comme une nouvelle religion.  Puis nous nous demanderons de qui ou de quoi l’on se moque précisément dans ces caricatures.

Continuer la lecture de 1848 et la « foire aux idées nouvelles » (Partie II).

Agnès Sandras

chargée de collections en histoire de France au département Philosophie, histoire, sciences de l'homme

More Posts

Autour de la Révolution d’Octobre

Les collections de la Bibliothèque nationale de France (BnF) sont riches de nombreux documents consacrés à la Russie ou documentant l’évolution de ses relations avec la France. Ils se font ainsi l’écho aussi bien de l’histoire du pays lui-même que de sa diplomatie.

À la fin du XIXe siècle, l’intérêt russophile des Français redouble avec la venue du couple impérial en France (1896) et la médiatisation de « l’amitié franco-russe ».

Le Piquet de l’Alliance : [jeu de cartes franco-russe au portrait à deux têtes édité à l’occasion de la visite de Nicolas II à Paris en octobre 1896]. Paris, B. P. Grimaud, 1897. Gallica (BnF)
Continuer la lecture de Autour de la Révolution d’Octobre

1933 : le Japon photographie la Mandchourie occupée

Contexte historique

Le terme de « Mandchourie », d’origine occidentale, n’a qu’un sens géographique correspondant au Nord-Est de la Chine, sauf pendant la très brève période (1931-1945) au cours de laquelle la Mandchourie politique a coïncidé avec la Mandchourie géographique.

Carte de la Russie, Japon, Corée, Mandchourie, publiée par A. Taride, 1903-1904. Gallica (BnF).

C’est de cette époque que date la publication japonaise présentée ici : Report of the first scientific expedition to Mandchoukuo under the leadership of Shigeyasu Tokunaga : June-October 1993. Tokyo : Office of the scientific expedition to Mandchoukuo, Faculty of science and engineering, Waseda University, 1934-1939.

Continuer la lecture de 1933 : le Japon photographie la Mandchourie occupée

Florence Paschal

Gestionnaire de collections en sciences sociales au département Philosophie, histoire, sciences de l'homme

More Posts

Cycle de conférences sur les relations franco-italiennes aux XIXe-XXe siècles

Les relations pluricentenaires qu’entretiennent la France et l’Italie sont à l’origine du fonds patrimonial extrêmement riche que conserve la Bibliothèque nationale de France (BnF)  sur la péninsule italique.

Par ce cycle de conférences, qui s’inscrit dans la politique de diversification des publics menée par la BnF, le département Philosophie, histoire, sciences de l’homme souhaite promouvoir une meilleure connaissance des collections italiennes disponibles dans ses salles de lecture, ses magasins et, plus largement, sur tous les sites de la BnF.

Pour ces six premières conférences, la période allant du début du XIXe siècle à aujourd’hui a été privilégiée en raison des événements clé qui s’y sont produits et qui ont façonné les relations entre les deux pays à l’époque contemporaine : le rôle décisif de la France dans le processus historique du Risorgimento italien, les conflits coloniaux dans le continent africain, l’importante émigration vers l’Hexagone à partir de l’unification italienne, les tensions dues à la montée du fascisme, le rétablissement des relations bilatérales dans le deuxième après-guerre.

Continuer la lecture de Cycle de conférences sur les relations franco-italiennes aux XIXe-XXe siècles

Emanuela Prosdotti

Chargée de collections en histoire de l'Italie, de la péninsule ibérique et de l'Amérique latine au département Philosophie, histoire, sciences de l'homme

More Posts

20e Rendez-vous de l’Histoire de Blois – 4 au 8 octobre 2017

RENDEZ-VOUS DE L’HISTOIRE DE BLOIS – 20e ÉDITION

« Eurêka – inventer, découvrir, innover »

 

La 20e édition des Rendez-vous de l’Histoire de Blois se tiendra du 4 au 8 octobre 2017 et explorera le thème « Eurêka – inventer, découvrir, innover ». Cette année encore, la BnF est présente au festival sur le stand 27 du Salon du livre d’histoire (Halle aux grains) : vendredi et samedi de 10h à 19h30 et dimanche de 10h à 18h30. Plusieurs intervenants de la BnF donneront également des conférences ou participeront à des tables rondes, dont vous trouverez le programme ci-dessous :

Vendredi 6 octobre

Samedi 7 octobre

Dimanche 8 octobre

Continuer la lecture de 20e Rendez-vous de l’Histoire de Blois – 4 au 8 octobre 2017