Archives par mot-clé : médecine

Vaincre les épidémies entre 1900 et 1929 : isolement, masques, sérums ou vaccins – Partie II. Masque ou voilette ?

En 1918, le corps médical préconise le port du masque ou de la voilette contre la grippe espagnole. Une telle incitation était-elle naïve ou simplement maladroite ? Dans l’imaginaire collectif, le masque comme la voilette renvoyaient en effet aux fantasmes les plus variés. De surcroît, le traumatisme des masques à gaz était très présent. Cette communication ratée a peut-être  contribué à détourner les Français(e)s de ce moyen de protection contre la grippe de 1918 à 1929 … voire plus tard !

Dans le précédent billet, j’ai évoqué les mesures prophylactiques prônées par les scientifiques contre la grippe espagnole en 1918-1919 en attendant des traitements efficaces et/ou sérums et vaccins. Isolement et masques faisaient partie des préconisations. Plusieurs photographies datant de cette période ont circulé récemment sur Internet à la faveur de la pandémie de Covid-19 : elles montrent des gens portant des masques dans l’espace public, et peuvent donner à croire que de nombreuses nations ont usé de ces protections en 1918-1919. Mais en réalité, le masque a été imposé et porté dans peu de pays (et de surcroît seulement dans quelques zones de ces États) à cette période. En France, en 1918-1919, le masque  a pu séduire une partie du corps médical, étonner et faire rire le grand public grâce à une tentative de pédagogie des caricaturistes, mais il n’a pas été obligatoire en dehors de l’univers hospitalier.

« Infirmier portant le masque en gaze contre la grippe », La Nature : Revue des sciences et de leurs applications, 1918. Base Medica : https://www.biusante.parisdescartes.fr/histmed/image?04565 Open licence.

Continuer la lecture de Vaincre les épidémies entre 1900 et 1929 : isolement, masques, sérums ou vaccins – Partie II. Masque ou voilette ?

Agnès Sandras

chargée de collections en histoire de France au département Philosophie, histoire, sciences de l'homme

More Posts

Vaincre les épidémies entre 1900 et 1929 : isolement, masques, sérums ou vaccins – Partie III. Le fiasco du masque (et de la voilette !)

Dans le précédent billet, nous avons vu que lors de la pandémie de grippe de 1918-1919 les médecins ont proposé le port d’un masque ou d’une voilette aseptique pour se prémunir de la contagion. Présentée avec maladresse, cette préconisation est d’autant moins acceptée que masques et voilettes renvoient à un imaginaire complexe et genré, comme nous allons le découvrir dans ce billet.

« Les conseils du docteur« , Le Régiment, 26 mars 1919. Gallica (BnF).

Continuer la lecture de Vaincre les épidémies entre 1900 et 1929 : isolement, masques, sérums ou vaccins – Partie III. Le fiasco du masque (et de la voilette !)

Agnès Sandras

chargée de collections en histoire de France au département Philosophie, histoire, sciences de l'homme

More Posts

Journal d’un médecin de campagne : un chirurgien français dans les guerres balkaniques

Le docteur Rebreyend à la Bibliothèque nationale de France

Intervention présentée à l’occasion de la journée d’étude « Les Balkans au tournant de leur histoire : 1912-1913 », organisée le 5 décembre 2013 par la Bibliothèque nationale de France en collaboration avec l’EHESS, l’Université Paris I Panthéon Sorbonne, l’INALCO, la BULAC, Paris : Bibliothèque nationale de France, 2013.

En 1914, à Tours, la maison d’édition Alfred Mame et fils édite l’ouvrage d’un médecin français, le docteur Paul Rebreyend1, envoyé en Bulgarie par la Société française de secours aux blessés, d’abord à Philippopoli en octobre 1912 puis, en avril de l’année suivante, à Andrinople. Entré aussitôt à la Bibliothèque nationale au titre du dépôt légal, ce document constitue un témoignage au cœur des guerres balkaniques. Près de lui, dans les rayonnages de la bibliothèque, reposent d’autres récits personnels – journalistiques ou militaires pour la plupart – dédiés aux mêmes évènements.

Certaines de ces publications sont réparties entre plusieurs départements de la BnF : les thèses de médecine fondées sur l’expérience de ces guerres se trouvent par exemple dans le département Sciences et techniques. Mais le lot essentiel des ouvrages est groupé dans le département Philosophie, histoire, sciences de l’homme : une bonne partie d’entre eux se trouve sous la lettre « J » conformément à l’ancien classement thématique et topographique des collections.

Continuer la lecture de Journal d’un médecin de campagne : un chirurgien français dans les guerres balkaniques

  1. P. Rebreyend, Les Français aux armées de Bulgarie, Tours, A. Mame et fils, 1914 []

Simon Bertin

Conservateur des bibliothèques en disponibilité. Étudiant en médecine à l'Université Paris-Descartes.

More Posts