Archives par mot-clé : mis-en-avant

Alphonse Daudet, un touriste en Algérie

Il y  a cent cinquante ans paraissaient les Lettres de mon moulin, qui sont aujourd’hui l’ouvrage le plus connu d’Alphonse Daudet (1840-1897). Ce recueil est, à juste titre, associé à la Provence. Pourtant, dans la première édition, un des textes a pour cadre l’Algérie où Alphonse Daudet fit un voyage en 1861-1862. C’est l’occasion de se pencher sur ce voyage et sur le récit qu’en donne Daudet, en le replaçant dans le contexte de l’essor du tourisme.

Alphonse Daudet par Nadar, s.d. Gallica (BnF).

  Continuer la lecture de Alphonse Daudet, un touriste en Algérie

Bertrand Tassou

Bertrand Tassou est conservateur au département Philosophie, histoire sciences de l'homme à la BnF, chargé de collections en géographie.

More Posts

Une “industrie fort connue” : le couronnement des rosières (Partie IV – charivaris autour des rosiers de Nanterre et d’ailleurs)

(Ce billet vient clore une série de 4 sur les Rosières : retrouvez ici le billet 1, billet 2, billet 3, et à lire ci-dessous le billet 4.)

Nous avons vu dans le billet précédent que les couronnements de rosières se multiplient au XIXe siècle. Si celui de Salency  avait séduit les aristocrates en quête de fêtes naïves et champêtres au XVIIIe siècle, ceux du XIXe siècle drainent les foules en région parisienne grâce aux  chemins de fer. Parmi les nombreuses personnes de l’assistance, il faut compter les habitants des localités concernées qui viennent pour des raisons religieuses et/ou festives. Le cérémonial – avec ses déplacements, généralement du domicile de la rosière à l’église puis de l’église à la mairie, ses discours, ses danses, jeux et repas – contribue au sentiment d’appartenance à une communauté, et prend parfois plus d’importance que les fêtes patronales.  Annoncés à grand renfort d’affiches et dans la presse, parfois cités par les guides touristiques, les couronnements de rosières attirent toutes sortes de curieux. Certains d’entre eux, peu convaincus du bien-fondé d’une fête couronnant la chasteté (voir billet précédent), racontent ce qu’ils ont vu de manière ethnographique, journalistique, voire satirique. Par sa proximité avec Paris et son ampleur, la fête de Nanterre fait particulièrement les frais de l’obsession humoristique pour les rosières. Enfin, la parodie appelant le travestissement charivarique, l’idée de couronner un rosier (comme on rit des pompières…) éclot rapidement au théâtre, dans les chansons et les fêtes, et bientôt en littérature …

La Vie Parisienne, 22 avril 1911. Gallica (BnF).

Continuer la lecture de Une “industrie fort connue” : le couronnement des rosières (Partie IV – charivaris autour des rosiers de Nanterre et d’ailleurs)

Agnès Sandras

chargée de collections en histoire de France au département Philosophie, histoire, sciences de l'homme

More Posts

A la découverte des Indes orientales (XVIe-XVIIe siècles) (Partie I. Sur l’histoire de la présence européenne dans l’océan Indien)

En 2014, le prix Goncourt de la nouvelle a été attribué à Nicolas Cavaillès pour sa Vie de monsieur Leguat1. L’auteur rend hommage dans cet opuscule à François Leguat (1638-1735), un gentilhomme huguenot forcé de quitter sa Bresse natale après la révocation de l’Édit de Nantes, en 1685. Le destin de cet homme est remarquable ! Réfugié en Hollande, il prend connaissance du projet d’établissement d’une communauté protestante sur une île jusqu’alors déserte de l’océan Indien et, tout terrien qu’il est, il embarque pour les mers du Sud. Ses compagnons et lui s’établissent à l’île Rodrigues et y restent toute une année. François Leguat conservera de ce séjour un souvenir idyllique… En quête de davantage de compagnie humaine, le groupe quitte néanmoins cet éden pour l’île Maurice assez proche. Bien mal lui en prend ! Là, en effet, l’expédition vire au cauchemar. Le commandant de l’île Maurice les prend en grippe et les bannit plusieurs années durant, sur un îlot désert et inhospitalier, en proie aux vents, à la famine et à la folie… Leguat survivra à cet enfer, regagnera l’Europe et couchera sur le papier le récit de ses aventures2.

 

Continuer la lecture de A la découverte des Indes orientales (XVIe-XVIIe siècles) (Partie I. Sur l’histoire de la présence européenne dans l’océan Indien)

  1. Nicolas Cavaillès, Vie de monsieur Leguat. Paris, les éd. du Sonneur, 2013. []
  2. Voyage et avantures de François Leguat, & de ses compagnons, en deux isles désertes des Indes orientales. Amsterdam, chez Jean Louis de Lorme libraire, MDCCVIII, 1708. 2 vol. []

Stéphanie Tonnerre-Seychelles

Chargée de collections en science politique et de valorisation en droit et science politique au département Droit, économie, politique.

More Posts

Préparer l’épreuve d’histoire moderne de l’agrégation externe d’histoire 2019-2020

ÉTAT, POUVOIRS ET CONTESTATIONS DANS LES MONARCHIES FRANÇAISE ET BRITANNIQUE ET DANS LEURS COLONIES AMÉRICAINES (VERS 1640-VERS 1780)

Le ministère de l’Éducation nationale a publié la présentation détaillée de la  question d’histoire moderne de l’agrégation externe d’histoire 2019-2020 en avril 2018.

De nombreuses ressources peuvent vous accompagner dans la préparation de l’écrit et de l’oral.

Bibliographies

Stéphane Jettot (Université Paris Sorbonne) et Vincent Meyzie (Université Paris Nanterre) vous proposent ici une bibliographie complète pour préparer au mieux la question d’histoire moderne.

 

D’autres bibliographies sont également disponibles :

Ressources numériques

Le site de l’APHG – Ile de France consacre une page spécifique aux concours de recrutement.

L’Université Jean Jaurès (Toulouse) propose des ressources en ligne ici.

La bibliothèque de SciencesPo dédie sur son site une page à la préparation de l’Agrégation d’Histoire.

L’Université de Nantes et le Centre de recherches en histoire internationale et atlantique (CRHIA) ont organisé le 23 novembre 2018 une journée d’étude en lien avec la question de concours d’histoire moderne : « État, pouvoirs et contestations politiques dans les colonies françaises et britanniques d’Amérique (vers 1640-vers 1780) ». Les podcasts des communications sont disponibles en ligne ici sur le site de l’Association des historiens modernistes des universités françaises (AHMUF).

Le dossier spécial de la revue l’Histoire, présenté  par Valérie Sottocasa et Eric Schnackenbourg, répertorie  les articles de la revue en rapport avec la question moderne d’agrégation.

L’Université de Guyane a mis en ligne un dossier documentaire.

Et pour vous détendre… grâce à la BnF !

Une suggestion d’aide à la révision… stimulez votre mémoire visuelle en explorant les corpus Gallica ! Entre autres :

[Trompe l’oeil avec diverses estampes XVIIIe siècle] [Image fixe] : [estampe] / [gravé par Denis Pierre Jean Papillon de La Ferté]. [Paris] : [s.n.], [Avant 1774]. Département des Estampes et de la photographie.

 

Citer ce billet : Blog Histoire, "Préparer l’épreuve d’histoire moderne de l’agrégation externe d’histoire 2019-2020," in L'Histoire à la BnF, 24/05/2019, https://histoirebnf.hypotheses.org/7466, [consulté le 16/07/2019].

L’Espagne en France : quand la monnaie du royaume des lis était espagnole

La découverte, ces dernières années, de trésors terrestres et maritimes sur le territoire français ou dans les eaux territoriales, constitués essentiellement voire exclusivement de pièces de monnaies espagnoles, permet de porter un regard nouveau sur la circulation monétaire dans le royaume de France aux XVIIe et XVIIIe siècles. Ils révèlent aussi le rapport tendu que nous entretenons avec le patrimoine archéologique numismatique. L’étude de ces dépôts exceptionnels au sein du département des Monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France a permis la réalisation du nouveau volume de la collection Trésors monétaires1.

Continuer la lecture de L’Espagne en France : quand la monnaie du royaume des lis était espagnole

  1. Jérôme Jambu (dir.), Trésors monétaires XXVIII. Trésors de monnaies espagnoles dans la France des XVIIe et XVIIIsiècles. Paris, BnF, 2019 []

Jérôme Jambu

Conservateur, département des Monnaies, médailles et antiques, BnF

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

JEU – Faites parler les images !

Afin de prolonger les Rendez-vous de l’histoire de Blois (10-14 octobre 2018) dont le thème était “LA PUISSANCE DES IMAGES”, le carnet L’Histoire à la BnF vous invite à un petit jeu autour des images dans les collections de la BnF : caricatures, album de propagande, illustrations en tout genre, il y en aura pour tous les goûts !

***FAITES PARLER LES IMAGES !***

En une série de billets énigmes, entraînez-vous à identifier des personnages caricaturés ou à retrouver des images qui ont créé le “buzz” au XIXe siècle…

Énigmes : Faites parler les images !

n° 1 / “Le pensionnat Bourbon” (1882)

n°2 / “L’album d’un député aux champs”

n°3 / “Un poupon en apothéose !”

n° 4 / “Une séance de caricatures évoquée à la chambre des députés en 1884”

n° 5 / “À quel “saint” est-il déconseillé de se vouer ?”

n°6 / “Où pouvait-on déjeuner dans un arbre au XIXe siècle ?

n°7 / “Une vache qui ne connaît pas un pot de lait…” ==> Solution à venir bientôt ! 

Solutions : Les images ont parlé !

n° 1/ “Le pensionnat Bourbon” (1882)

n° 2/ “L’album d’un député aux champs”

n°3/ “Un poupon en apothéose”

n°4/ “Une séance de caricatures évoquée à la chambre des députés en 1884”

n°5/ “À quel “saint” est-il déconseillé de se vouer ?

n°6/ “Où pouvait-on déjeuner dans un arbre au XIXe siècle ?

Retrouvez également l’intégralité des interventions de la BnF aux RDV de l’Histoire de Blois sur le carnet.