CYCLE DE CONFÉRENCES – NAISSANCE D’UN NOUVEAU MONDE : L’EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE (1918-1939)

Le cycle de conférences “Naissance d’un nouveau monde : l’Europe centrale et orientale. 1918-1939” fait le point sur les grandes mutations et les nouveaux équilibres de la carte politique de l’Europe centrale et orientale entre les deux guerres. Il présentera également ses conséquences, du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale jusqu’à notre époque contemporaine. Nous vous invitons  à consulter le programme des 9 conférences, ainsi qu’une bibliographie sélective. La première conférence aura lieu le mercredi 16 octobre (intervenant : Antoine Marès, Paris-1). Plus d’informations ici. Continuer la lecture de CYCLE DE CONFÉRENCES – NAISSANCE D’UN NOUVEAU MONDE : L’EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE (1918-1939)

Un peu, beaucoup d’Italie dans les collections de la BnF… Clin d’œil aux Rendez-vous de l’Histoire de Blois (2019)

Retrouver l’Italie à la BnF grâce au numérique …

 

Ce billet prolonge l’annonce des cartes blanches BnF dédiées à l’Italie lors des rendez-vous de l’Histoire de Blois (2019). Il n’est évidemment pas exhaustif et se contente de vous faire découvrir quelques pans des belles collections de la BnF portant sur l’Italie. Un buon appetito !

Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF,  vous convie à une exploration de l’Italie. En tapant le mot Italie dans la fenêtre de recherche vous obtiendrez des conseils de lecture et des billets du blog Gallica portant sur l’Italie grâce à “Gallica vous conseille”: Continuer la lecture de Un peu, beaucoup d’Italie dans les collections de la BnF… Clin d’œil aux Rendez-vous de l’Histoire de Blois (2019)

22e Rendez-vous de l’Histoire de Blois – du 9 au 13 octobre 2019

RENDEZ-VOUS DE L’HISTOIRE DE BLOIS – 22e ÉDITION

“L’Italie”

La 22e édition des Rendez-vous de l’Histoire de Blois se tiendra du 9 au 13 octobre 2019 et explorera le thème “L’Italie”. Cette année encore, la BnF est présente avec un stand au Salon du livre et au festival avec plusieurs manifestations dont vous trouverez le programme ci-dessous.

Continuer la lecture de 22e Rendez-vous de l’Histoire de Blois – du 9 au 13 octobre 2019

A la découverte des Indes orientales (XVIe-XVIIe siècles) (Partie III. La description des territoires visités)

Nous avons vu dans le précédent billet, qu’aux XVIe et XVIIe siècles, le voyage vers l’Océan Indien, long et périlleux, nécessite des escales, notamment sur les îles qui parsèment le parcours. Voyons ce que ces témoignages nous disent des îles et territoires continentaux de l’océan indien, escales ou destination du voyage, à cette époque, puisqu’ils s’attachent à décrire leur situation géographique, leurs paysages, climat, biodiversité, ainsi que la population qui les habite le cas échéant.

La géographie des Indes orientales : vues et cartes des territoires rencontrés

Vue des côtes de plusieurs îles, dont Sumatra. Extrait de Routier pour la navigation des Indes orientales, avec la description des isles, barres, entrées de ports (…) 1696. Gallica (BnF).

Les navigateurs devaient pouvoir vérifier la position de leur navire en prenant pour repère des points remarquables des côtes ou les îles rencontrées. On trouve donc dans les « routiers » des gravures renseignant sur la physionomie des îles. On s’intéresse d’abord à cette façade de l’île, vue qu’en ont les voyageurs depuis le pont des navires. On retient aussi de l’île le rivage et sa découpe, patiemment cartographiés. On s’intéresse aux possibilités de mouillage.

Continuer la lecture de A la découverte des Indes orientales (XVIe-XVIIe siècles) (Partie III. La description des territoires visités)

Stéphanie Tonnerre-Seychelles

Chargée de collections en science politique et de valorisation en droit et science politique au département Droit, économie, politique.

More Posts

Autour de l’Empire libéral. Colloque du cent cinquantenaire du 27/09/2019 au 28/09/2019

Dans le cadre du XXIIIe Congrès International des Sciences Historiques de Poznań (Pologne), le colloque sur le thème « Autour de l’Empire libéral. Colloque du cent cinquantenaire. Entre apprentissage de la démocratie, puissance technocratique et modernisation économique et sociale », qui vise à faire le bilan et renouveau historiographique sur la question, donnera sa deuxième conférence préparatoire à Paris du 27 au 28 septembre 2019.
Organisée par le LabEx Écrire une histoire nouvelle de l’Europe, la Sorbonne Université et son Centre Roland Mousnier, cette session a été conçue avec la collaboration de la Fondation Napoléon, du Souvenir Napoléonien et de l’Académie des sciences d’outre-mer.

 

La BnF y sera présente avec une communication d’Agnès Sandras (Département Philosophie, histoire, sciences de l’homme) sur la caricature sous l’Empire libéral.

Continuer la lecture de Autour de l’Empire libéral. Colloque du cent cinquantenaire du 27/09/2019 au 28/09/2019

A la découverte des Indes orientales (XVIe-XVIIe siècles) (Partie II. Sur les conditions du voyage)

Carte extraite du Voyage de François Pyrard ,… contenant sa navigation aux Indes orientales Maldives, Moluques et au Brésil… nouvelle édition… augmentée… par le sieur Du Val,.., À Paris, chez Louis Billaine, 1679. Gallica [BnF]
 

Nous avons vu dans le précédent billet qu’à la fin du Moyen Age les Portugais ont ouvert la voie maritime vers les Indes orientales, et ont étendu leur domination sur cette zone du globe au XVIe siècle, puis qu’à partir de la fin du XVIe siècle, dans la course de reconquête de l’empire portugais opposant Anglais, Hollandais et Français, ce sont les « Provinces-Unies » qui ont « tiré leur épingle du jeu ». Après avoir ainsi retracé le contexte international, découvrons ce que nous apprennent les témoignages des XVIe et XVIIe siècles sur les conditions du voyage vers l’Océan indien.

Continuer la lecture de A la découverte des Indes orientales (XVIe-XVIIe siècles) (Partie II. Sur les conditions du voyage)

Stéphanie Tonnerre-Seychelles

Chargée de collections en science politique et de valorisation en droit et science politique au département Droit, économie, politique.

More Posts

Almanach du chercheur associé – II. Jour de colloque !

La thèse que j’ai consacrée au républicain et chimiste François-Vincent Raspail (1794-1878)1 m’a permis de découvrir le rôle éducatif des almanachs dans la société du XIXe siècle. En effet, Raspail avait compris qu’avec ses almanachs politiques ou scientifiques, il pouvait émanciper le « peuple » grâce à l’instruction.

Lors de l’appel à chercheurs associés lancé par la BnF en 2018, j’ai proposé l’axe de recherche suivant : Par sa diffusion au moyen du colportage, l’almanach peut-il être vu comme un instrument majeur dans l’apprentissage des savoirs en France de la Restauration à la veille de la Première Guerre mondiale ? À la suite des travaux de Jacques Rancière, peut-on évaluer la fonction émancipatrice des almanachs dans la société française ? Mon projet a été retenu, et j’ai la chance de le développer depuis l’automne  dernier (voir les billets précédents).

Continuer la lecture de Almanach du chercheur associé – II. Jour de colloque !

  1. Voir Les républiques de François‐Vincent Raspail : entre mythes et réalité, thèse soutenue par  par Jonathan Barbier sous la direction de Natalie Petiteau – Avignon, 2016. []

Une “industrie fort connue” : le couronnement des rosières (Partie IV – charivaris autour des rosiers de Nanterre et d’ailleurs)

(Ce billet vient clore une série de 4 sur les Rosières : retrouvez ici le billet 1, billet 2, billet 3, et à lire ci-dessous le billet 4.)

Nous avons vu dans le billet précédent que les couronnements de rosières se multiplient au XIXe siècle. Si celui de Salency  avait séduit les aristocrates en quête de fêtes naïves et champêtres au XVIIIe siècle, ceux du XIXe siècle drainent les foules en région parisienne grâce aux  chemins de fer. Parmi les nombreuses personnes de l’assistance, il faut compter les habitants des localités concernées qui viennent pour des raisons religieuses et/ou festives. Le cérémonial – avec ses déplacements, généralement du domicile de la rosière à l’église puis de l’église à la mairie, ses discours, ses danses, jeux et repas – contribue au sentiment d’appartenance à une communauté, et prend parfois plus d’importance que les fêtes patronales.  Annoncés à grand renfort d’affiches et dans la presse, parfois cités par les guides touristiques, les couronnements de rosières attirent toutes sortes de curieux. Certains d’entre eux, peu convaincus du bien-fondé d’une fête couronnant la chasteté (voir billet précédent), racontent ce qu’ils ont vu de manière ethnographique, journalistique, voire satirique. Par sa proximité avec Paris et son ampleur, la fête de Nanterre fait particulièrement les frais de l’obsession humoristique pour les rosières. Enfin, la parodie appelant le travestissement charivarique, l’idée de couronner un rosier (comme on rit des pompières…) éclot rapidement au théâtre, dans les chansons et les fêtes, et bientôt en littérature …

La Vie Parisienne, 22 avril 1911. Gallica (BnF).

Continuer la lecture de Une “industrie fort connue” : le couronnement des rosières (Partie IV – charivaris autour des rosiers de Nanterre et d’ailleurs)

Agnès Sandras

chargée de collections en histoire de France au département Philosophie, histoire, sciences de l'homme

More Posts

A la découverte des Indes orientales (XVIe-XVIIe siècles) (Partie I. Sur l’histoire de la présence européenne dans l’océan Indien)

En 2014, le prix Goncourt de la nouvelle a été attribué à Nicolas Cavaillès pour sa Vie de monsieur Leguat1. L’auteur rend hommage dans cet opuscule à François Leguat (1638-1735), un gentilhomme huguenot forcé de quitter sa Bresse natale après la révocation de l’Édit de Nantes, en 1685. Le destin de cet homme est remarquable ! Réfugié en Hollande, il prend connaissance du projet d’établissement d’une communauté protestante sur une île jusqu’alors déserte de l’océan Indien et, tout terrien qu’il est, il embarque pour les mers du Sud. Ses compagnons et lui s’établissent à l’île Rodrigues et y restent toute une année. François Leguat conservera de ce séjour un souvenir idyllique… En quête de davantage de compagnie humaine, le groupe quitte néanmoins cet éden pour l’île Maurice assez proche. Bien mal lui en prend ! Là, en effet, l’expédition vire au cauchemar. Le commandant de l’île Maurice les prend en grippe et les bannit plusieurs années durant, sur un îlot désert et inhospitalier, en proie aux vents, à la famine et à la folie… Leguat survivra à cet enfer, regagnera l’Europe et couchera sur le papier le récit de ses aventures2.

 

Continuer la lecture de A la découverte des Indes orientales (XVIe-XVIIe siècles) (Partie I. Sur l’histoire de la présence européenne dans l’océan Indien)

  1. Nicolas Cavaillès, Vie de monsieur Leguat. Paris, les éd. du Sonneur, 2013. []
  2. Voyage et avantures de François Leguat, & de ses compagnons, en deux isles désertes des Indes orientales. Amsterdam, chez Jean Louis de Lorme libraire, MDCCVIII, 1708. 2 vol. []

Stéphanie Tonnerre-Seychelles

Chargée de collections en science politique et de valorisation en droit et science politique au département Droit, économie, politique.

More Posts

ÉDUCATION POPULAIRE : ENGAGEMENT, MÉDIATION, TRANSMISSION (XIXe-XXIe SIÈCLES)

Du 9 avril au 20 novembre 2019, les Archives nationales proposent une exposition, un cycle d’ateliers et un colloque consacrés à l’histoire et à l’actualité de l’éducation populaire, en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France (BnF), le Fonds de coopération de la jeunesse et de l’éducation populaire (Fonjep) ainsi que les universités de Paris-8, Paris-Nanterre et Tours.

Ce programme prend la suite des actions initiées en 2017-2018 par la BnF autour de l’émancipation par l’éducation populaire : 6 ateliers et un colloque (“Émanciper le peuple par le savoir ? (1860-1939) – De l’histoire à l’actualité”) en novembre 2018.

Les ateliers proposés en 2019 ont pour vocation de faire connaître les fonds conservés par les AN, la BnF et le PAJEP, tout en donnant la parole à des acteurs, des témoins et des chercheurs afin d’interroger l’actualité de l’éducation populaire, et les liens entre passé et présent.  Ces ateliers seront complétés par une exposition à compter du mois de septembre et un colloque de clôture, le 20 novembre 2019.

Retrouvez le programme complet sur le site des Archives nationales 

Continuer la lecture de ÉDUCATION POPULAIRE : ENGAGEMENT, MÉDIATION, TRANSMISSION (XIXe-XXIe SIÈCLES)