Journée d’étude à la BnF : Nommer et raconter la Commune (10 juin 2021)

Lieu : Bibliothèque nationale de France, site François Mitterrand (Tolbiac), Petit auditorium
Quai François-Mauriac – Paris 13e
Entrée Est face à la rue Émile Durkheim

Jeudi 10 juin 2021

Horaires : 9h00 – 17h30

Pour assister à la journée d’étude : voir les informations pratiques ici (réservation indispensable via l’application Affluences ou sur affluences.com)

Pour voir en direct ou revoir cette journée : elle sera également diffusée sur la  chaîne Youtube de la BnF et sur cette page le 10 juin à  9 heures le temps des conférences.

Dès 1871, il semble difficile de nommer la Commune et ses acteurs. Les communards déplorent l’anonymat des combattants, ces « las-de-vivre » chantés par Jean-Baptiste Clément et ces « milliers de héros inconnus » célébrés par Louise Michel. Les uns comme les autres racontent la Commune selon leur point de vue : ils créent des mots pour l’occasion – « communeux », « pétroleuse » –, figent par la photographie les lieux dévastés, réinventent  les faits en distordant souvent mémoire et histoire. L’événement constitue un tabou socio-politique durable. Comment s’en emparer, le nommer, le raconter, lorsque l’on est témoin, historien(ne), artiste, curieux(se), d’hier à aujourd’hui ?

Programme de la journée d’étude

Programme                                                            

9h – Accueil

9h 15 – Ouverture : Laurence Engel, présidente de la BnF (sous réserve)

Introduction : Agnès Sandras (Département Philosophie, histoire, sciences de l’homme, BnF) et Laure Godineau (Paris XIII)

NOMMER LA COMMUNE

9h45 – Laure Godineau (Paris XIII) « Dérèglement, guerre civile ou révolution ? Nommer la Commune après 1871 »

10h15 – Philippe Darriulat (Sciences-Po Lille) : « La chanson de la Commune »

L’intervention sera accompagnée d’extraits sonores sélectionnés et présentés par Audrey Viault (Département de l’Audiovisuel, BnF)

11h15 – Pause

11h30  à 12h45 – Michèle Audin (écrivaine), et Maxime Jourdan (éditeur et historien): « Éléphantine et les autres : des anonymes de la Commune »

RACONTER LA COMMUNE

14h15 – Laurent Bihl (Paris I) : « Vingt ans après : uchronie d’une « Semaine sanglante » à l’envers par Michel Zévaco (1890) »

14h45 – Daniel Compère (Paris III), « Les romans populaires de la Commune »

15H30 – Bertrand Tillier (Paris I) et Raphaël Meyssan (auteur et réalisateur): échanges autour des Damnés de la Commune de Raphaël Meyssan

16h45 à 17h15 – Eve Aguilella-Cueco (médiation et valorisation, réseau des médiathèques de Plaine Commune), Isabelle Degrange et Lou Le Joly (médiation numérique de Gallica, département de la Coopération, BnF) : « Dérouler le fil de la Commune : quand Gallica raconte l’histoire sur les réseaux sociaux »

=> Pour aller plus loin

L’image du bandeau de ce billet provient d’un photomontage (que vous pouvez voir en entier ici) réalisé par Ernest Appert. Ce photomontage prétendait montrer des communardes détenues à la prison de Versailles.

Citer ce billet : Blog Histoire, "Journée d’étude à la BnF : Nommer et raconter la Commune (10 juin 2021)," in L'Histoire à la BnF, 21/05/2021, https://histoirebnf.hypotheses.org/12048, [consulté le 15/06/2021].

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.