Disparition d’Arlette Jouanna (29 janvier 2022)

Philippe-Jean Catinchi écrit sur le site du journal Le Monde, le 1er février 2022 : « Spécialiste du XVIe siècle dont elle connaissait comme personne les arcanes politiques, sociaux et religieux, l’historienne Arlette Jouanna est morte à Toulouse, le 29 janvier, à l’âge de 85 ans1

Arlette Jouanna était professeure émérite d’histoire moderne à l’Université Paul-Valéry de Montpellier, spécialiste de l’histoire politique et sociale du XVIe siècle en France, en particulier de l’histoire de la noblesse et du protestantisme. Normalienne de l’École normale supérieure de jeunes filles (Sèvres) en 1956, agrégée d’histoire et géographie en 1960, elle a suivi des études d’histoire à l’Université Paris-Sorbonne et soutenu une thèse d’État intitulée L’idée de race en France au XVIe siècle et au début du XVIIe : 1498-16142 sous la direction de Roland Mousnier.

L’Association des historiens modernistes des universités françaises lui rend hommage, sous la plume d’Hugues Daussy. Hommage qu’il termine ainsi : « Abandonnée par ses forces, mais l’esprit toujours agile, Arlette Jouanna a eu le temps de terminer son dernier ouvrage, Le Sang des princes, qui paraîtra chez Gallimard à l’automne prochain. Ce sera pour nous une ultime chance de bénéficier de sa connaissance si fine d’un siècle sur lequel elle avait encore tant à nous apprendre3».

Un Hommage à Arlette Jouanna est publié sur le site de la librairie Mollat à Bordeaux, avec notamment deux entretiens exclusifs que l’historienne avait accordés à la librairie lors des Rendez-vous de l’histoire de Blois :
– « le Prince absolu », 2014
– « Montaigne », 2017

Parmi ses ouvrages les plus remarqués :

=> pour réécouter Arlette Jouanna :

  • Les vies de Montaigne“, France Culture, 2018 : Une discussion avec Arlette Jouanna, auteure d’une biographie sur Montaigne et Antoine Compagnon, producteur de la série radio “Un été avec Montaigne”
  • “La Marche de l’Histoire”, émission de Jean Lebrun. “Le pouvoir absolu en France au XVIe siècle” avec Arlette Jouanna, 2013

 

Citer ce billet : Marianne Arnold, "Disparition d’Arlette Jouanna (29 janvier 2022)," in L'Histoire à la BnF, 11/02/2022, https://histoirebnf.hypotheses.org/13758, [consulté le 04/12/2022].

L’image du bandeau provient de Jean de Souabe, Horloge de Sapience ; Pierre de Luxembourg, Les trois journées du chemin de pénitence. Maître du Pierre Michault de Guyot Le Peley (14..-14..), enlumineur.Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits. Français 457. Gallica (BnF).

 

  1. Philippe-Jean Catinchi, “L’historienne Arlette Jouanna, spécialiste du XVIe siècle, est morte“, Le Monde, 1er février 2022. []
  2. La thèse est consultable dans les salles de lecture de la bibliothèque de recherche sur le site François-Mitterrand de la BnF:  voir la notice du catalogue ici. []
  3. Hugues Daussy, “Hommage à Arlette Jouanna (1936-2022)”, site de L’Association des historiens modernistes des universités françaises (AHMUF), février 2022. []
  4. Voir Pierre Servet, « Arlette Jouanna, Jacqueline Boucher, Dominique Biloghi, Jacqueline Boucher, Histoire et dictionnaire des guerres de religion »,  Bulletin de l’Association d’étude sur l’humanisme, la réforme et la renaissance, n°50, 2000, p.121. []
  5. Voir Marc Venard, « Arlette Jouanna, La Saint-Barthélemy. Les mystères d’un crime d’État », Revue d’histoire moderne & contemporaine, vol. 56-3, no. 3, 2009, pp. 168-170. []
  6. Voir Bernard Ducharme,  « Jouanna Arlette, Le Pouvoir absolu, Naissance de l’imaginaire politique de la royauté», Cahiers d’histoire, volume 33, numéro 1, hiver 2014, p. 195–198. []
  7. Voir Jacques Vassevière, « Montaigne » d’Arlette Jouanna, publié le 8 novembre 2017,  sur le site L’École des lettres. []
  8. Étant sous droits, il n’est pas consultable à distance. []

Marianne Arnold

Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme

More Posts


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search