Disparition d’Hélène Carrère d’Encausse (6 juillet 1929 – 5 août 2023)

Statue d'Alexandre III abattue à Moscou. Photographie de l'Agence Rol (1920). Gallica/BnF

 

L’historienne, académicienne et femme politique Hélène Carrère d’Encausse, née Zourabichvili à Paris en 1929, grande spécialiste de la Russie, est décédée le 5 août 2023 à Paris.

Hélène Carrère d’Encausse était issue d’une famille géorgienne installée en France, à la suite de la révolution russe de 1917.
Professeure d’histoire à l’université Paris I (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et à l’Institut d’études politiques de Paris, elle fut également professeure invitée dans des institutions étrangères et membre de plusieurs académies étrangères.

La publication de son ouvrage L’Empire éclaté : la révolte des nations en U.R.S.S. en 1978 connut un retentissement important, car elle y annonçait la fin de l’URSS. Cette prédiction s’est révélée fondée, et ce même si le mouvement sécessionniste au sein de l’URSS a débuté dans les pays baltes, avec les manifestations de 1987 en Estonie, en Lettonie et en Lituanie, plutôt qu’en Asie centrale comme l’avait supposé Hélène Carrère d’Encausse. Notons toutefois que dès 1986, des émeutes contre le pouvoir soviétique avaient déjà eu lieu à Almaty au Kazakhstan.

Hélène Carrère d’Encausse a publié un grand nombre de monographies et d’articles consacrés à l’histoire de la Russie, du Moyen Âge à nos jours. Citons notamment L’URSS de la Révolution à la mort de Staline : 1917-1953 (1993), L’Empire d’Eurasie : une histoire de l’Empire russe de 1552 à nos jours (2005), La Russie et la France : de Pierre le Grand à Lénine (2019).

Élue en 1990 à l’Académie française, Hélène Carrère d’Encausse devint à partir de 1999 la première femme à y occuper le poste de secrétaire perpétuel, titre qu’elle n’a pas souhaité féminiser.

Critiquée par d’autres universitaires pour sa proximité avec Vladimir Poutine, Hélène Carrère d’Encausse avait toutefois pris ses distances avec le régime russe à la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie en 2022.

Affiche russe : Journée de la propagande soviétique. BnF, Estampes, ENT QB-1 (1917-1921,Russie)-FT6

Hélène Carrère d’Encausse dans les collections de la BnF

Sa notice d’autorité dans le catalogue général permet de trouver les ouvrages dont elle est l’auteur (143 documents), ainsi que ceux dont elle est le sujet (3 documents).
Une partie de ses publications, et des publications la concernant, est accessible en ligne sur les bases de données Persée en accès libre et gratuit, CAIRN (1 ouvrage et 5 articles) et JSTOR (187 documents). Ces titres sont accessibles pour les lecteurs de la BnF à partir de la banque de liens.

La plateforme Open Edition permet également de consulter des articles d’Hélène Carrère d’Encausse ainsi que des comptes-rendus concernant ses ouvrages, tels que : L’Empire d’Eurasie. Une histoire de l’Empire russe de 1552 à nos jours (2005), Alexandre II, le printemps de la Russie (2008) ou bien Lénine (2013).

=> pour réécouter Hélène Carrère d’Encausse :

  • Hélène Carrère d’Encausse, invitée d’Un monde, un regard (Public Sénat, le 10 juin 2022)
  • Hélène Carrère d’Encausse, petite fille du Caucase devenue Secrétaire perpétuel de l’Académie (France Culture, le 23 octobre 2020)
  • Hélène Carrère d’Encausse évoque l’Histoire dans « Le Général de Gaulle et la Russie », sur les relations historiques et littéraires entre la France et la Russie (La Grande Librairie, le 24 novembre 2017)
  • Hélène Carrère d’Encause, Professeur Honoris Causa HEC Paris (Discours à HEC Paris, le 20 septembre 2004)



Citer ce billet
Pierre-Louis Verron (2023, 11 août). Disparition d’Hélène Carrère d’Encausse (6 juillet 1929 – 5 août 2023). L'Histoire à la BnF. Consulté le 22 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/pmut

Pierre-Louis Verron

Chargé de collections en Histoire de l'Europe centrale et orientale, de l'Europe du Nord et de l'Asie

More Posts

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search