La Manche dans les collections de la Bibliothèque nationale de France

Renaud Morieux, senior lecturer à l’université de Cambridge, a bien voulu donner le 16 janvier dernier à la BnF une conférence « La mer partagée : la France, l’Angleterre et la Manche (XVIIe-XVIIIe siècles) », dans le cadre du cycle « Histoire des mers ». Son propos analyse les relations franco-britanniques selon trois angles : l’approche géographique, les rapports entre les États, les relations entre les peuples.

En prolongement de cette conférence, nous proposons dans ce billet un petit voyage à travers les collections de la Bibliothèque nationale de France (BnF) relatives à la Manche.

COLLECTIONS FIGURATIVES

Cartes et atlas

Le département des Cartes et plans d’abord conserve un large choix de cartes anciennes, manuscrites ou imprimées, permettant d’embrasser  les limites et les représentations de la  Manche, des différents  points de vue :

Signalons un beau recueil de cartes marines aquarellées appartenant à la « collection de Louis XIV ».

XV. Carte des Costes d’Angleterre depuis Hull jusqu’à Chester, Avec partie des Costes d’Irlande, & des Costes de France & de Flandres, depuis Brest jusqu’à la Meuse. in Recueil des cartes marines de Norwege, Suede, Danemark, Allemagne, Angleterre, Pays-Bas, & Partie de France, 1700. Cote : Bibliothèque nationale de France, département Cartes et plans, GE DD-4588 (RES). Gallica (BnF).

 

La collection d’Anville toujours au département des Cartes et plans, ou encore,  la collection géographique du marquis de Paulmy, conservée à la bibliothèque de l’Arsenal, contiennent également de belles cartes de la Manche. Citons notamment cette « Carte qui fait voir combien il est utile d’avoir un port d’azile dans cette partie de la Manche (embouchure de l’Orne), par rapport au voisinage de l’Angleterre » (Arsenal).

Les fonds du  Service hydrographique de la Marine proposent aussi des plans et cartes de ports (Barfleur, Cherbourg, Granville, …), rades ou îles de la Manche jusqu’au début du XIXe siècle, par exemple :

Le Demaine Godalles. Carte particuliere des entrées du port et havre de Sainct Malo... [Document cartographique manuscrit]. 1692. Bibliothèque nationale de France, département des Cartes et plans. Cote GE SH 18 PF 44 DIV 3 P 9

On peut également voir le tableau hydrographique de cette « Carte des ports de la Manche » par Jean-Baptiste Jacques de Beaurain.

Certains atlas spécialisés rassemblent de nombreuses cartes et vues de ports :

5. Plan de Dunkerque en 1646 et 1658. in Atlas des principales villes maritimes de France tant sur l’Océan que sur la Méditerranée depuis Dunkerque jusques et compris Antibes [plus des places fortes sur le Rhin et en Italie] / dessinés par H.-E. Diot. 1770. Bibliothèque nationale de France, département Cartes et plans, GE DD-362. Gallica (BnF).
Plan du port et de la ville de Fécamp, op. cit. Bibliothèque nationale de France, département Cartes et plans, GE CC-1302 (RES). Gallica (BnF).

Illustrations

Pour qui veut disposer d’illustrations des  côtes de la Manche, de leurs paysages, des activités maritimes ou côtières, des ports ou de leurs habitants, les séries topographiques (cotes Va) du département des Estampes et de la photographie proposent de nombreux témoignages. Les collections sont classées selon le découpage actuel des départements avec un sous-classement établi selon l’ordre alphabétique des communes. À titre d’exemples :

Etc.

COLLECTIONS TEXTUELLES

Projets militaires et architecturaux

Les collections d’imprimés de la BnF renferment également une documentation sur les nombreux projets militaires et architecturaux en Manche à l’époque moderne. Quelques exemples :

Règlement… pour établir une nouvelle forme d’administration dans l’exécution des ouvrages ordonnés par le Roi pour fortifier la rade de Cherbourg… 1781. Gallica (BnF).

 

Manuels de navigation

Dès le XVIe siècle, on publie aussi des recommandations de navigation dans la Manche et sur les dangers qui peuvent menacer les marins , comme le  Manuel de pilotage, à l’usage des pilotes bretons, par G. Brouscon (1548). Parchemin.29 feuillets.175 × 140 mm. Reliure anc. veau gaufré.

L’un des plus répandus est sans doute Le petit flambeau de la mer. Ou le veritable guide des pilotes cotiers. Où il est clairement enseigné la maniere de naviger [sic] le long de toutes les cotes de France, d’Angleterre, d’Yrlande. Ce Guide de cabotage illustré de gravures sur bois sommaires, manuel fort utilisé dans les écoles d’hydrographie, connut 14 éditions, au Havre et à Saint-Malo, entre 1684 et 1817 ; il fut même traduit en anglais en 1801. Son auteur, R. Bougard, était maître de navire, puis, à partir de 1691, lieutenant sur les vaisseaux du roi. Il mourut entre 1709 et 17161.

Citons entre autres :

Monographies et périodiques

Dans les collections imprimées (département Philosophie, histoire, sciences de l’homme), la série Lk2 contient un certain nombre de monographies sur les principales villes portuaires françaises ou régions côtières françaises. Quelques exemples :

Pour les ports et régions côtières anglaises, les séries Np (histoire des comtés) et Nr (histoire des diocèses) conservent un certain nombre de monographies en rapport avec l’histoire des régions côtières du Channel.

Par exemple : The Victoria history of the counties. Cornwall (1924). Cote : FOL Np 191 (4,2,5).

Ou Englefield.  A description […] of the isle of Wight. 1816. Cote : FOL-Nr-37

Sur les îles anglo-normandes en particulier, on citera Le Bulletin de la Société jersiaise [1875-  ], riche périodique rassemblant de très nombreuses études et complété par la publication de sources relatives à l’île de Jersey, notamment à l’époque moderne (Cliquez sur “Voir toutes les notices liées” dans l’encart “Notices bibliographiques liées”, à droite de la notice.)).

La pêche et le commerce dans la Manche

Les fonds de la BnF sont également riches en documents relatifs à l’organisation et au déroulement de la pêche et du commerce en Manche ; ils sont là aussi conservés tant au département des Manuscrits que dans les collections imprimées, par exemple :

Les actes royaux

De manière plus générale, les actes royaux relatifs à la vie maritime ou à l’activité des villes et régions côtières de la Manche peuvent être identifiés à travers le Catalogue général des livres imprimés de la Bibliothèque nationale : actes royaux. Paris, Imprimerie nationale, 1910-19603, et notamment sa table des matières via des entrées telles que Marine royale, Déserteurs de la Marine, Corsaires, Dunkerque, Havre (Le), etc.

La Marine royale

La Marine royale fait l’objet de séries particulières dans les collections imprimées. Ce sont les « lettres » :

La liste des documents présents dans tous ces lettrages est consultable dans le Catalogue de l’histoire de France publié par ordre de l’Empereur… Paris : Bibliothèque impériale puis nationale, 1855- (consultable en salle L ou X de la BnF) et son supplément, ainsi que dans le Catalogue général de la BnF en ligne, en particulier pour les ouvrages les plus récents, en procédant à une recherche par cote.

L’activité militaire dans la Manche

La bibliothèque de l’Arsenal4 conserve également des documents sur l’activité militaire française dans les ports de la Manche, par exemple une Vue de l’embarquement d’un bataillon du régiment de Champagne (…) (voir ci-dessous).

Vue de l’embarquement d’un bataillon du régiment de Champagne dans le bassin du port du Havre : [dessin]. Date d’édition : 1756. Gallica (BnF).
Les combats dans la Manche entre navires français et étrangers, notamment anglais, donnent lieu à diverses descriptions dans les collections manuscrites ou imprimées de la BnF, par exemple :

Les visites royales

Les ports des côtes de la Manche furent l’objet de la visite du roi, toujours soucieux de connaître et de fidéliser des places fortes particulièrement stratégiques :

Relation de l’arrivée du Roi au Havre-de-Grâce, le 19. septembre 1749. et des fêtes qui se sont données à cette occasion. Paris, Paris, de l’imprimerie d’Hippolyte-Louis Guérin & de Louis-François Delatour, 1753.

Relation de l’arrivée du Roi au Havre-de-Grâce, le 19. septembre 1749. et des fêtes qui se sont données à cette occasion. Gallica (BnF).

 

La Normandie et les côtes de la Manche  furent en particulier  l’objet de l’unique voyage de Louis XVI hors de l’Île de France. La série Lb39 notamment contient plusieurs documents relatant le voyage d’un roi passionné par la mer et ses larges horizons :

Départ d’une caisse conique en présence de sa majesté Louis XVI, a Cherbourg, le XXIII juin M.DCC.LXXXVI… : [estampe] / dessiné par Mr Chatry de la Fosse l’ainé… ; gravé par Helman… Bibliothèque nationale de France, département Estampes et photographie, RESERVE QB-201 (116)-FOL. Gallica (BnF).

Deux siècles avant le Brexit, terminons ce billet avec une image des relations franco-anglaises à la fin du XVIIIe siècle :  en 1799, le graveur François Bonne ville imagine toutes sortes d’armes destinées à écraser la flotte anglaise (voir ci-dessous).

Incendie de la flotte anglaise : la flotte anglaise incendiée par le feu gregeois et par celui des nouvelles tours flottantes, armées de bouches à feu pour proteger sur les côtes la descente des Français à marée basse, les vents favorables dirigent d’eux même des milliers de ballons qui s’enflammant à une hauteur combinée font pleuvoir sur les vaisseaux anglois un deluge de feux. [Paris] : [F. Bonneville], [1799] Bibliothèque nationale de France, département Estampes et photographie, RESERVE QB-370 (56)-FT 4 Recueil. Collection de Vinck. Un siècle d’histoire de France par l’estampe, 1770-1870. Vol. 56 (pièces 7591-7715), Directoire, Consulat et Empire]. Gallica (BnF).

Bibliographie sommaire

 

Citer ce billet : Fabien PLAZANNET, "La Manche dans les collections de la Bibliothèque nationale de France," in L'Histoire à la BnF, 18/04/2019, https://histoirebnf.hypotheses.org/7245, [consulté le 18/06/2019].

 

  1. Pour une présentation critique de cet atlas, se reporter à : Mireille Pastoureau, “Les Atlas français (XVIe-XVIIe siècles) : Répertoire bibliographique et étude” [avec la collaboration de Frank Lestringant], Paris, Bibliothèque nationale,1984. []
  2. Voir notre article sur le Catalogue de l’Histoire de France. []
  3. Retrouvez leur notice au catalogue général de la BnF :
    Tome I : depuis l’origine jusqu’à Henri IV
    Tome II : Louis XIII, Louis XIV : 1610-1665
    Tome III : Louis XIV : 1666-1699
    Tome IV : Louis XIV (1700-1715)
    Tome V : Louis XV (1715-1755)
    Tome VI :  Louis XV, Louis XVI : 1756-1789
    Tome VII : table analytique
    Ces volumes sont librement consultables en Haut-de-jardin (salle E) ou en Rez-de-jardin (salles L et X). []
  4. Le marquis de Paulmy fondateur de la Bibliothèque de l’Arsenal est le neveu du comte d’Argenson, secrétaire d’Etat de la Guerre de Louis XV de 1743 à 1757. []

Fabien PLAZANNET

Directeur du département Philosophie-Histoire-Sciences de l'homme à la Bibliothèque nationale de France

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.