Tous les articles par Blog Histoire

Les images ont parlé ! Pourquoi ces ânes redoutaient l’arrivée des beaux jours …

Vous deviez trouver où et pourquoi des ânes devenaient particulièrement récalcitrants à l’arrivée des beaux jours.  Différents indices (voir ici) vous aidaient à trouver la solution. À commencer par des images de cerisiers et d’équidés, et la vue d’une des retraites de Jean-Jacques Rousseau … mais laquelle ? Le portrait du connétable Anne de Montmorency (que certains journaux satiriques du XIXe siècle surnommaient « Âne de Montmorency ») devait vous mettre définitivement sur la voie.

Les environs de Paris / par Louis Barron,… ; ouvrage ill. de cinq cents dessins d’après nature par G. Fraipont, et accompagné d’une carte en couleur. Paris, 1886. Gallica (BnF).

La «  cerise de Montmorency » a été particulièrement réputée dès le XVIIIe siècle. Il faudrait plutôt dire les cerises. Il semble en effet qu’en mai-juin, on cueillait des cerises à Montmorency, comme dans nombre de villages autour de Paris, et que vers le 15 juillet on pouvait enfin goûter à la vraie cerise dite de Montmorency, une griotte. Continuer la lecture de Les images ont parlé ! Pourquoi ces ânes redoutaient l’arrivée des beaux jours …

Faites parler les images ! pourquoi ces ânes redoutaient-ils l’arrivée des beaux jours ?

Dans l’image ci-dessus, les ânes paraissent particulièrement récalcitrants. Ils sont en effet contrariés par l’arrivée de l’été … saurez-vous identifier, grâce aux indices ci-dessous, pourquoi les beaux jours ne leur sont pas de tout repos ?

Premier indice : la tradition avait donné à ces ânes un nom d’arbre …

 

Deuxième indice : vous retrouverez ces ânes dans les récits du XVIIIe siècle, les guides touristiques du XIXe siècle, et nombre de dessins humoristiques …

 

Troisième indice : aux beaux jours, Rousseau pouvait les croiser lorsqu’il sortait de sa retraite …

 

Quatrième indice : accolés au nom de la localité dont ils étaient un des fleurons, ces ânes étaient parfois prétexte à une plaisanterie sur un célèbre personnage  de l’histoire de France …

Histoire croisée du Collège de France et de la Bibliothèque nationale de France : journée d’étude (14 juin 2021)

Journée d’étude organisée dans le cadre de « Passage des disciplines : histoire globale du Collège de France, XIXe-XXe siècle » par le professeur Antoine Compagnon, Littérature française moderne et contemporaine : histoire, critique, théorie et le Comité d’histoire de la Bibliothèque nationale de France.

=> On peut désormais voir les interventions de cette journée d’étude ici

Continuer la lecture de Histoire croisée du Collège de France et de la Bibliothèque nationale de France : journée d’étude (14 juin 2021)

Journée d’étude à la BnF : Nommer et raconter la Commune (10 juin 2021)

Lieu : Bibliothèque nationale de France, site François Mitterrand (Tolbiac), Petit auditorium
Quai François-Mauriac – Paris 13e
Entrée Est face à la rue Émile Durkheim

Jeudi 10 juin 2021

Horaires : 9h00 – 17h30

Pour assister à la journée d’étude : voir les informations pratiques ici (réservation indispensable via l’application Affluences ou sur affluences.com)

Pour voir en direct ou revoir cette journée : elle sera également diffusée sur la  chaîne Youtube de la BnF et sur cette page le 10 juin à  9 heures le temps des conférences.

Dès 1871, il semble difficile de nommer la Commune et ses acteurs. Les communards déplorent l’anonymat des combattants, ces « las-de-vivre » chantés par Jean-Baptiste Clément et ces « milliers de héros inconnus » célébrés par Louise Michel. Les uns comme les autres racontent la Commune selon leur point de vue : ils créent des mots pour l’occasion – « communeux », « pétroleuse » –, figent par la photographie les lieux dévastés, réinventent  les faits en distordant souvent mémoire et histoire. L’événement constitue un tabou socio-politique durable. Comment s’en emparer, le nommer, le raconter, lorsque l’on est témoin, historien(ne), artiste, curieux(se), d’hier à aujourd’hui ?

Programme de la journée d’étude

Continuer la lecture de Journée d’étude à la BnF : Nommer et raconter la Commune (10 juin 2021)

Les images ont parlé ! Mais qu’attendent-ils ?

Vous deviez deviner pourquoi ces gens attendaient sous un arbre1. Les différents indices donnés par la devinette (à (re)voir ici) convergeaient vers des châtaigniers et des marronniers à Paris et en région parisienne. La dernière image évoquait le printemps et comportait la date du 20 mars. Continuer la lecture de Les images ont parlé ! Mais qu’attendent-ils ?

  1. Vous retrouverez cette image ici dans Gallica. La légende – que nous ne pouvions vous donner dans la devinette ! – est : « Marronnier du 20 mars. – Le gendarme : eh ! le marronnier ? Sortez donc vos feuilles d’identité ? S.V.P. ? ». []

Journée d’étude : Napoléon, l’enseignement et les bibliothèques (diffusion en ligne – 12 mars 2021)

Romain Jeuffroy, Napoléon Bonaparte, buste de profil, à droite, avec l’habit de premier Consul, camée, 1801. Gallica (BnF).

Journée d’étude « Napoléon, l’enseignement et les bibliothèques »

La journée d’étude a été mise en ligne sur la chaîne youtube et le site de la BnF au moment même de sa diffusion en direct, vendredi 15 mars. Elle est désormais disponible aux adresses suivantes :
https://www.bnf.fr/fr/agenda/napoleon-lenseignement-et-les-bibliotheques et https://www.youtube.com/watch?v=inznpI7mUSE&t=1s

 

(Diffusion en ligne, 12 mars 2021 – Informations pratiques ici, sur l’Agenda de la BnF)

Dans le cadre des commémorations de l’ « Année Napoléon 2021 », une journée d’étude revient sur les réformes éducatives de l’Empire et le rapport de Napoléon aux bibliothèques. Continuer la lecture de Journée d’étude : Napoléon, l’enseignement et les bibliothèques (diffusion en ligne – 12 mars 2021)

Les images ont parlé ! Le reconnaissez-vous ?

Nous vous avions proposé (voir ce billet) d’identifier un étrange personnage, pêchant à la ligne, surveillé par des animaux très intéressés, sur fond de banquise. À défaut de le reconnaître instantanément ainsi emmitouflé, vous aviez sûrement remarqué à l’arrière-plan un bateau dont la silhouette est familière à tous ceux qui rêvent d’expéditions aux pôles … Le deuxième indice vous entraînait plus encore sur les traces d’une expédition polaire, et en recherchant dans Gallica « Français pôle sud », vous deviez aboutir à Le « Français » au Pôle Sud : journal de l’expédition antarctique française, 1903-1905 par J.-B. Charcot … ; préface par l’amiral Fournier, … suivi d’un exposé de quelques uns des travaux scientifiques par les membres de l’état-major, MM. Matha, Rey, Pléneau, Turquet, Gourdon, Charcot.

Le « Français » au Pôle Sud : journal de l’expédition antarctique française, 1903-1905 / par J.-B. Charcot,… , Paris, Flammarion, 1906. Gallica (BnF).

Continuer la lecture de Les images ont parlé ! Le reconnaissez-vous ?

Faites parler les images ! Le reconnaissez-vous ?

 

Mais qui est ce personnage … ?

Premier indice : non, il ne s’agit pas du peintre François-Auguste Biard auquel la Maison Victor Hugo consacre actuellement une exposition (« François Auguste Biard, peintre voyageur ») ! Biard avait fait une expédition au Spitzberg et en Laponie en 1839, en compagnie de Léonie d’Aunet (future maîtresse de Victor Hugo), et les ours avaient été pour lui un sujet d’inspirationContinuer la lecture de Faites parler les images ! Le reconnaissez-vous ?