Tous les articles par Blog Histoire

La BnF et vous !

PROLONGATION : Derniers jours pour nous dire (tout) ce que vous pensez de la BnF !

Plus que quelques jours pour répondre à l’enquête de la BnF lancée le 16 octobre auprès de tous les usagers, dans l’objectif de mieux connaître leurs profils et leurs attentes…
Nous savons que vos activités habituelles ont probablement été quelque peu perturbées ces dernières semaines, mais que vous soyez des habitués des lieux, ou des visiteurs occasionnels, nous comptons sur vous pour nous consacrer 10 à 30 minutes et nous dire tout ce que vous pensez de la BnF !


Nous lançons cet automne une grande enquête auprès de nos lecteurs et usagers pour mieux vous connaître, comprendre vos attentes et améliorer notre offre de services. Bref, nous avons besoin de vous : Gallicanautes, usagers des ressources de la BnF, lecteurs sur site, visiteurs des expositions …

Prenez 10 à 30 minutes (selon ce que vous faites à la BnF !) et dites-nous tout ce que vous pensez de la BnF !

Continuer la lecture de La BnF et vous !

Les images ont parlé ! Qui est cet étrange personnage ?

Vous deviez deviner quel étrange personnage, à l’étroit dans sa redingote, arborant  sur sa tête verte piriforme un masque doté d’un long nez, moustachu et coiffé d’un chapeau à cocarde, déclenchait les quolibets en plein Carnaval.

Les trois indices vous conduisaient au roi  Louis-Philippe, maintes fois représenté en poire par les caricaturistes. En recherchant dans Gallica, l’expression “en pâtissier, en saltimbanque, en chien, en sangsue », vous découvriez en effet cet extrait de L’Éducation sentimentale :

Frédéric prenait la Maréchale à son bras ; et ils flânaient ensemble dans les rues. Elle se divertissait de rosettes décorant toutes les boutonnières, des étendards suspendus à toutes les fenêtres, des affiches de toute couleur placardées contre les murailles, et jetait ça et là quelque monnaie dans le tronc pour les blessés établi sur une chaise, au milieu de la voie. Puis elle s’arrêtait devant des caricatures qui représentaient Louis-Philippe en pâtissier, en saltimbanque, en chien, en sangsue1.

Continuer la lecture de Les images ont parlé ! Qui est cet étrange personnage ?

  1. Gustave Flaubert, L’Éducation sentimentale, Paris, Chapentier, 1880. []

23e Rendez-vous de l’Histoire de Blois – Octobre 2020

RENDEZ-VOUS DE L’HISTOIRE DE BLOIS – 23e ÉDITION

“Gouverner”

La 23e édition des Rendez-vous de l’Histoire de Blois explore le thème “Gouverner”. Cette année encore, la BnF est présente avec un stand au Salon du livre et au festival avec plusieurs manifestations. Voir le programme des Rendez-vous de l’Histoire ici.

CYCLE DE CONFÉRENCES – La France et l’Italie au XVIIIe siècle

Le cycle de conférences “La France et l’Italie au XVIIIe siècle” évoquera certains aspects des échanges franco-italiens au XVIIIe siècle peu connus du grand public. Nous vous invitons  à consulter le programme des conférences, ainsi qu’une bibliographie sélective.

La première conférence aura lieu le vendredi 16 octobre (intervenant : Gilles Bertrand, professeur des universités en histoire moderne, université de Grenoble Alpes). Plus d’informations ici.

Ce cycle est proposé et organisé par Emanuela Prosdotti, chargée de collections, service Histoire, département Philosophie, histoire, sciences de l’homme (BnF).

Continuer la lecture de CYCLE DE CONFÉRENCES – La France et l’Italie au XVIIIe siècle

Faites parler les images ! qui est cet étrange personnage ?

Dans la lithographie ci-dessous, un immense personnage semble déchaîner les quolibets : saurez-vous l’identifier ? La légende est la suivante : “Oh ! c’te tête ! Ah ! la chianlili ! ah ! la chianli !”

Premier indice : non, vous ne rêvez pas, le personnage est masqué !  Mais il ne s’agit pas d’un masque de protection contre la grippe ou le choléra (voir « Isolement et port du masque : la pédagogie de la caricature »  sur ce carnet de recherches) …

 

Deuxième indice : la marchande représentée dans l’estampe ci-dessous vend  des fruits. Cela vous devrait vous mettre sur la piste …

Troisième indice : et si vous relisiez L’Éducation sentimentale ? Flaubert y  évoque ce personnage caricaturé « en pâtissier, en saltimbanque, en chien, en sangsue » …

=> Vous pouvez feuilleter ci-dessous les premières pages du manuscrit de L’Éducation sentimentale grâce aux flèches …

 

 

Des ressources électroniques pour les chercheurs

(Image du bandeau : Autour d’Anseele Motte Bossut, L’inauguration des Archives du monde du travail, octobre 1993. Collection particulière de Daniel Labbé, Bibliothèque numérique de Roubaix.)

De la BnF, vous connaissez bien sûr les documents imprimés, manuscrits et autres estampes et partitions que vous pouvez retrouver pour quelques millions d’entres eux sur Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF1. Mais savez-vous que nous proposons aussi de nombreuses ressources électroniques dans toutes nos disciplines (livres numériques, revues électroniques et bases de données) ? 

Retrouvez sur le site bnf.fr une page dédiée à la mise en valeur des ressources électroniques en sciences humaines et sociales ▼ .

  1. Voir d’ailleurs notre série de billets “Gallica pour les historiens” : “Quelques suggestions de parcours“, “Quelques conseils pratiques” et “Les recherches plus complexes” (Agnès Sandras, 2018). []

Bourse de recherche pour l’histoire de la Bibliothèque nationale de France : appel à chercheurs 2020-2021

Dans le cadre de son appel à chercheurs annuel, la Bibliothèque nationale de France offre une bourse de recherche de 10 000 euros afin de soutenir un travail portant sur l’histoire de la Bibliothèque des origines à nos jours, pour une durée d’un an (2020-2021).

Les disciplines, les thématiques et les champs concernés sont très larges. Ils peuvent relever de l’histoire culturelle, politique ou sociale, concerner l’histoire des publics et des usages (lecture, pratiques savantes), de l’architecture, des collections, des sciences et des lieux de savoir, des traitements bibliothéconomiques (classification, conservation, numérisation), sans oublier les questions de représentations sociales (voir ici).

Les candidats peuvent proposer spontanément des sujets choisis parmi ceux publiés sur le site de l’appel.


=> Pour répondre à cet appel, inscrivez-vous ici sur le site de l’appel à chercheurs avant le 4 mai 2020.

Contact : Olivier Jacquot, responsable de la coordination de la recherche, BnF
Mél : olivier.jacquot@bnf.fr

Les images ont parlé ! Ce qu’attendaient ces touristes …

Vous deviez deviner pourquoi des touristes anglais étaient tour à tour déçus et choqués. Vous avez sans doute identifié le paysage parisien bouleversé par les démolitions liées aux travaux haussmanniens, et vu sur le second dessin des statues dont les formes dénudées choquaient ces prudes voyageurs. Mais à quoi s’attendaient-ils donc ? 

On leur avait en fait vendu ce qui s’appelait un  “train de plaisir”…

Dictionnaire de la langue française…. Tome 4 / par É. Littré, 1873. Gallica (BnF).

Continuer la lecture de Les images ont parlé ! Ce qu’attendaient ces touristes …

Faites parler les images ! Qu’attendaient donc ces touristes ?

Mais pourquoi ces Anglais sont-il si surpris par le spectacle qu’ils découvrent (« C’est singulier, l’Illustrated London News ne nous a rien dit de ce tremblement de terre ») ?

==>cliquez sur les images pour les agrandir Continuer la lecture de Faites parler les images ! Qu’attendaient donc ces touristes ?

Les images ont parlé ! une construction bientôt achevée

Vous deviez deviner à quelle construction bientôt achevée correspondait le chantier dessiné ci-dessous … Il s’agissait d’un panorama1.

Trois indices vous mettaient sur la voie. Sur la première image, vous pouviez reconnaître le Théâtre Marigny. Sur la deuxième, vous aperceviez un peintre juché sur un escabeau devant une immense toile. Enfin, la troisième image évoquait un des grands succès de l’Exposition universelle de 1900. Ces indices, ajoutés à la forme du bâtiment en construction, devaient vous mettre sur la piste des panoramas qui eurent une vogue considérable tout au long du XIXe siècle. Le théâtre Marigny a en effet été conçu pour accueillir un panorama, les peintres Alphonse de Neuville et Édouard Detaille ont réalisé un gigantesque panorama de la bataille de Champigny, et l’un des grands succès de l’Exposition universelle de 1900 a été le “Maréorama“, dérivé du panorama. Continuer la lecture de Les images ont parlé ! une construction bientôt achevée

  1. On peut retrouver l’image dans Germain Bapst, Essai sur l’histoire des panoramas et de dioramas illustrations… de M. Édouard Detaille. Paris, G. Masson,1891. []