Auteur : Agnès Sandras

0

Clarisse Bader (1840-1902) : une des premières historiennes des femmes

Le 14 février 1902, une certaine Clarisse Bader, “sans profession”, décède : L’an mil neuf cent deux, le quatorze février à vingt heures du soir. Acte de Décès de Clarisse Bader, âgée de soixante et un ans, sans profession, née à Strasbourg (Bas-Rhin), décédée en son domicile à Paris, rue Barbet...

1

Le ‘certificat de vaccine’ : un papier indispensable au XIXe siècle (2/2)

Dans le billet précédent, nous avons pu voir que la vaccination antivariolique est en théorie devenue difficile à contourner au cours du XIXe siècle. En effet, crèches, écoles, armées1, hospices, métiers divers, ont peu à peu fait de la présentation du certificat de vaccine ou des traces de variole la...

0

Le ‘certificat de vaccine’ : un papier indispensable au XIXe siècle (1/2)

  Le « pass(e) vaccinal » a-t-il eu des ancêtres en France ? Nous nous intéresserons ici au « certificat de vaccine » du XIXe siècle qui s’en approche par certains aspects. Si la vaccination antivariolique n’a pas été obligatoire en toutes circonstances au XIXe siècle, elle a été vivement...

0

Automédone, cocherette ou cochonnette, un accès de fièvre satirique et machiste devant les premières femmes cochers ? (partie III)

Dans le précédent billet, nous avons vu que la période allant de la réception de deux premières femmes cochères au renoncement de plusieurs d’entre elles à cette profession correspondait étroitement au temps du Carnaval parisien. D’autres constats sont tout aussi étonnants : une mystérieuse comtesse devenue cochère publie ses souvenirs...

0

Automédone, cocherette ou cochonnette, un accès de fièvre satirique et machiste devant les premières femmes cochers ? (partie II)

Dans le billet précédent, nous avons vu que la simple évocation de femmes devenant cochers (ou cochères) à Paris a généré en 1906 et 1907 nombre de plaisanteries sexistes qui recyclaient entre autres les classiques stéréotypes sur la répartition des tâches entre femmes et hommes, et la prétendue incapacité féminine...

1

Automédone, cocherette ou cochonnette, un accès de fièvre satirique et machiste devant les premières femmes cochers ? (partie I)

  En 1907, des Parisiennes obtiennent pour la première fois le droit de devenir cochers, si elles satisfont à un examen jusque-là  réservé aux hommes. À la préfecture de police, un jury masculin décerne le diplôme après avoir vérifié que les impétrant(e)s connaissent l’art de soigner les chevaux, les itinéraires...

0

Vaincre les épidémies entre 1900 et 1929 : isolement, masques, sérums ou vaccins – Partie IV. La ruée vers les vaccins lors d’une épidémie de variole (1907)

Dans les billets précédents1, nous avons constaté que les mesures prophylactiques (isolement, masques, etc.) prises contre les épidémies aux XIXe et XXe siècles ont pu être raillées voire même pour certaines boudées par la population. Le premier vaccin, celui employé contre la variole depuis le début du XIXe siècle, n’est...

2

Vaincre les épidémies entre 1900 et 1929 : isolement, masques, sérums ou vaccins – Partie II. Masque ou voilette ?

En 1918, le corps médical préconise le port du masque ou de la voilette contre la grippe espagnole. Une telle incitation était-elle naïve ou simplement maladroite ? Dans l’imaginaire collectif, le masque comme la voilette renvoyaient en effet aux fantasmes les plus variés. De surcroît, le traumatisme des masques à...

1

Vaincre les épidémies entre 1900 et 1929 : isolement, masques, sérums ou vaccins – Partie III. Le fiasco du masque (et de la voilette !)

Dans le précédent billet, nous avons vu que lors de la pandémie de grippe de 1918-1919 les médecins ont proposé le port d’un masque ou d’une voilette aseptique pour se prémunir de la contagion. Présentée avec maladresse, cette préconisation est d’autant moins acceptée que masques et voilettes renvoient à un...