Archives de catégorie : Actualités

« Big Léon » chez les Soviets

     Disparu il y a tout juste 25 ans, le 25 novembre 1995, Léon Zitrone était né en 1914 en Russie : « Je suis né au bord d’une route, non loin de Saint-Pétersbourg. Ma mère a accouché de moi quelque part au bord d’un chemin, situé dans une zone de combats entre les Blancs et les Rouges1».

Ce n’est pourtant pas à la recherche de son passé familial qu’il fit son premier voyage en URSS en 1959. Il allait simplement jouer dans un film de Marcel Pagliero, une coproduction franco-soviétique intitulée Vingt mille lieues sur la terre, avec comme acteur principal Jean Rochefort, auquel ni le tournage ni le film n’ont laissé un souvenir inoubliable :

Continuer la lecture de « Big Léon » chez les Soviets

  1. Léon Zitrone, Mesdames, Messieurs, au revoir ! Paris, Hachette-Carrère, 1995, p. 13. Si la chronologie de la guerre civile russe se trouve un peu bousculée, il faut reconnaître que la dramaturgie gagne à une telle présentation. []

Bertrand Tassou

Bertrand Tassou est conservateur au département Philosophie, histoire sciences de l'homme à la BnF, chargé de collections en géographie.

More Posts

Les animaux dans la Grande Guerre – Partie III, Les « bêtes des tranchées », de la reconnaissance à la mémoire

Pour les hommes comme pour les animaux, la démobilisation ne marque pas la fin des épreuves. Le bilan humain de la Première Guerre mondiale est particulièrement désastreux en France, les pénuries persistent et il faut reconstruire. Des millions de soldats et de bêtes doivent être évacués des zones de combat pour retrouver la vie civile ; beaucoup de « poilus » à quatre pattes ou deux ailes voient leur parcours s’arrêter là. Pour les survivants, honorer les morts et commémorer batailles et victoire devient vite une priorité.

 « Soldats » (voir le billet 1) ou compagnons de misère (voir le billet 2), les animaux ont compté pour les hommes, et beaucoup d’anciens combattants, marqués par ce qu’ils ont vu et vécu à leurs côtés, souhaitent qu’un hommage leur soit rendu après la guerre. Pourtant les « bêtes des tranchées », d’abord associées par une part importante de la population française au souvenir des souffrances et des sacrifices imposés par la guerre, ont peu à peu disparu de la mémoire collective du conflit, jusqu’à la redécouverte récente de leur omniprésence, de leur rôle stratégique et de leurs « vécus oubliés1 ».

Pourquoi cet oubli, et comment les « chemins de mémoire » ont finalement conduit historiens amateurs et professionnels à rappeler leur importance, et à leur suite d’autres acteurs, institutionnels, associatifs ou particuliers, à l’approche des commémorations du Centenaire de la Grande Guerre, c’est ce que nous tenterons d’interroger dans un second temps. Continuer la lecture de Les animaux dans la Grande Guerre – Partie III, Les « bêtes des tranchées », de la reconnaissance à la mémoire

  1. Cette expression est utilisée par Éric Baratay : Bêtes des tranchées : des vécus oubliés, Paris, CNRS éd., impr. 2013. []

Patricia Hodiesne

Gestionnaire de collections en histoire au département Philosophie, histoire, sciences de l'homme

More Posts

PRÉPARER L’ÉPREUVE D’HISTOIRE MODERNE DE L’AGRÉGATION EXTERNE D’HISTOIRE 2021-2022

(Image de bandeau : estampe (L’éloquence, la philosophie et la science) de Marc-Antoine Raimondi (1480?-1534?), vers 1506-1534 (Gallica BnF).)

Question d’histoire moderne

« LE MONDE DE L’IMPRIMÉ EN EUROPE OCCIDENTALE
(VERS 1470 – VERS 1680) »

Le ministère de l’Éducation nationale a publié la présentation détaillée de la  question d’histoire moderne de l’agrégation externe d’histoire 2021-2022 en mai 2020.

De nombreuses ressources peuvent vous accompagner dans la préparation de l’écrit et de l’oral.

Ressources numériques pour l’agrégation d’histoire
1. Dossiers et aide en ligne
2. Bibliographies en ligne
3. À regarder et/ou écouter en ligne
4. Conférences à venir
5. À explorer en ligne
Les ressources proposées par la BnF

Continuer la lecture de PRÉPARER L’ÉPREUVE D’HISTOIRE MODERNE DE L’AGRÉGATION EXTERNE D’HISTOIRE 2021-2022

PRÉPARER L’ÉPREUVE D’HISTOIRE CONTEMPORAINE DE L’AGRÉGATION EXTERNE D’HISTOIRE 2021-2022

(Image de bandeau : photographie prise dans un atelier de fabrication de grands bacs en métal à l’usine du Bi-métal  en 1910 (Agence Rol) en juillet 1910 (Gallica BnF).)

Question d’histoire contemporaine

« LE TRAVAIL EN EUROPE OCCIDENTALE DES ANNÉES 1830 AUX ANNÉES 1930. MAINS-D’OEUVRE ARTISANALES ET INDUSTRIELLES, PRATIQUES ET QUESTIONS SOCIALES. »

Le ministère de l’Éducation nationale a publié la présentation détaillée de la  question d’histoire contemporaine de l’agrégation externe d’histoire 2021-2022 en mai 2020.

De nombreuses ressources peuvent vous accompagner dans la préparation de l’écrit et de l’oral.

Ressources numériques pour l’agrégation d’histoire
1. Dossiers et aide en ligne
2. Bibliographies en ligne
3. À regarder et/ou écouter en ligne
4. À explorer en ligne
Les ressources proposées par la BnF

Continuer la lecture de PRÉPARER L’ÉPREUVE D’HISTOIRE CONTEMPORAINE DE L’AGRÉGATION EXTERNE D’HISTOIRE 2021-2022

La lettre « aux Instituteurs et Institutrices » de Jean Jaurès (1888)

Lors de l’hommage national rendu à Samuel Paty, assassiné le 16 octobre 2020, des extraits de la lettre de Jean Jaurès aux Instituteurs et Institutrices (1888) ont été lus. Nous vous proposons de retrouver ce texte dans son intégralité.

=> Lire ici  le texte dans la version extraite de l’ouvrage Action socialiste (1899)

Jean Jaurès est né dans le Tarn en 1859 d’une famille de la petite bourgeoisie. Normalien, agrégé de philosophie, il est affecté au lycée d’Albi et donne aussi pendant quelques mois des cours à l’École normale d’instituteurs. Dès 1883, il est chargé de cours à la faculté de Toulouse, fonctions qu’il doit bientôt mettre en parenthèses, car il devient le plus jeune député de France en 1885, dans les rangs des républicains « opportunistes » : Continuer la lecture de La lettre « aux Instituteurs et Institutrices » de Jean Jaurès (1888)

Agnès Sandras

chargée de collections en histoire de France au département Philosophie, histoire, sciences de l'homme

More Posts

La BnF et vous !

PROLONGATION : Derniers jours pour nous dire (tout) ce que vous pensez de la BnF !

Plus que quelques jours pour répondre à l’enquête de la BnF lancée le 16 octobre auprès de tous les usagers, dans l’objectif de mieux connaître leurs profils et leurs attentes…
Nous savons que vos activités habituelles ont probablement été quelque peu perturbées ces dernières semaines, mais que vous soyez des habitués des lieux, ou des visiteurs occasionnels, nous comptons sur vous pour nous consacrer 10 à 30 minutes et nous dire tout ce que vous pensez de la BnF !


Nous lançons cet automne une grande enquête auprès de nos lecteurs et usagers pour mieux vous connaître, comprendre vos attentes et améliorer notre offre de services. Bref, nous avons besoin de vous : Gallicanautes, usagers des ressources de la BnF, lecteurs sur site, visiteurs des expositions …

Prenez 10 à 30 minutes (selon ce que vous faites à la BnF !) et dites-nous tout ce que vous pensez de la BnF !

Continuer la lecture de La BnF et vous !

23e Rendez-vous de l’Histoire de Blois – Octobre 2020

RENDEZ-VOUS DE L’HISTOIRE DE BLOIS – 23e ÉDITION

« Gouverner »

La 23e édition des Rendez-vous de l’Histoire de Blois explore le thème « Gouverner ». Cette année encore, la BnF est présente avec un stand au Salon du livre et au festival avec plusieurs manifestations. Voir le programme des Rendez-vous de l’Histoire ici.

CYCLE DE CONFÉRENCES – La France et l’Italie au XVIIIe siècle

Le cycle de conférences « La France et l’Italie au XVIIIe siècle » évoquera certains aspects des échanges franco-italiens au XVIIIe siècle peu connus du grand public. Nous vous invitons  à consulter le programme des conférences, ainsi qu’une bibliographie sélective.

La première conférence aura lieu le vendredi 16 octobre (intervenant : Gilles Bertrand, professeur des universités en histoire moderne, université de Grenoble Alpes). Plus d’informations ici.

Ce cycle est proposé et organisé par Emanuela Prosdotti, chargée de collections, service Histoire, département Philosophie, histoire, sciences de l’homme (BnF).

Continuer la lecture de CYCLE DE CONFÉRENCES – La France et l’Italie au XVIIIe siècle

Disparition de Dominique Kalifa (12 septembre 2020)

Le 12 septembre 2020, Dominique Kalifa a « écrit la fin de son histoire1 ». De nombreux articles, billets et tweets attestent de l’immense tristesse de la communauté des historiens et de la peine manifeste de ses lecteurs. Tous ces témoignages sont empreints d’une grande élégance littéraire et d’humanité en écho au personnage disparu et à ses écrits. Ils rappellent également comment Dominique Kalifa a prolongé avec bonheur les apports intellectuels de Michelle Perrot (sa directrice de thèse) et d’Alain Corbin (son directeur d’habilitation), transgressant délicieusement les limites classiques de l’histoire et de l’historiographie pour s’interroger sur les bas-fonds de Paris, ou plus récemment sur les chrononymes 2.

Dominique Kalifa (1957-2020) était un ancien élève de l’École normale supérieure de Saint-Cloud, agrégé d’histoire, professeur à L’Université Paris I (Panthéon-Sorbonne), où il dirigeait le Centre d’histoire du XIXe siècle. Il écrivait aussi régulièrement pour la presse et avait été l’invité de nombreuses universités étrangères. Revenons ici, grâce aux témoignages de ses collègues et ses propres écrits, sur ses productions majeures.

Continuer la lecture de Disparition de Dominique Kalifa (12 septembre 2020)

  1. Anaïs Kien, « L’historien du crime et des bas-fonds Dominique Kalifa a écrit la fin de son histoire« , Le Journal de l’Histoire, France Culture, 14/09/2020. []
  2. Dominique Kalifa, « Les noms d’époques – La genèse des « chrononymes«  », Site Herodote.net. []

Agnès Sandras

chargée de collections en histoire de France au département Philosophie, histoire, sciences de l'homme

More Posts

Des ressources électroniques pour les chercheurs

(Image du bandeau : Autour d’Anseele Motte Bossut, L’inauguration des Archives du monde du travail, octobre 1993. Collection particulière de Daniel Labbé, Bibliothèque numérique de Roubaix.)

De la BnF, vous connaissez bien sûr les documents imprimés, manuscrits et autres estampes et partitions que vous pouvez retrouver pour quelques millions d’entres eux sur Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF1. Mais savez-vous que nous proposons aussi de nombreuses ressources électroniques dans toutes nos disciplines (livres numériques, revues électroniques et bases de données) ? 

Retrouvez sur le site bnf.fr une page dédiée à la mise en valeur des ressources électroniques en sciences humaines et sociales ▼ .

  1. Voir d’ailleurs notre série de billets « Gallica pour les historiens » : « Quelques suggestions de parcours« , « Quelques conseils pratiques » et « Les recherches plus complexes » (Agnès Sandras, 2018). []