Archives de catégorie : Recherche

Ressources autour de la Commune (1871)

À l’occasion des 150 ans de la Commune de Paris, nous vous proposons de découvrir les ressources de la BnF, des focus sur des thématiques précises, ainsi qu’une sélection de sites et blogs consacrés totalement ou en partie à ces 72 jours qui ont marqué l’histoire et les mémoires.

Le 10 juin 2021, se tiendra  à la BnF une journée d’étude (« Nommer et raconter la Commune ») dont le programme sera bientôt en ligne.

Continuer la lecture de Ressources autour de la Commune (1871)

Agnès Sandras

chargée de collections en histoire de France au département Philosophie, histoire, sciences de l'homme

More Posts

Journée d’étude : Napoléon, l’enseignement et les bibliothèques (diffusion en ligne – 12 mars 2021)

Romain Jeuffroy, Napoléon Bonaparte, buste de profil, à droite, avec l’habit de premier Consul, camée, 1801. Gallica (BnF).

Journée d’étude « Napoléon, l’enseignement et les bibliothèques »

La journée d’étude a été mise en ligne sur la chaîne youtube et le site de la BnF au moment même de sa diffusion en direct, vendredi 15 mars. Elle est désormais disponible aux adresses suivantes :
https://www.bnf.fr/fr/agenda/napoleon-lenseignement-et-les-bibliotheques et https://www.youtube.com/watch?v=inznpI7mUSE&t=1s

 

(Diffusion en ligne, 12 mars 2021 – Informations pratiques ici, sur l’Agenda de la BnF)

Dans le cadre des commémorations de l’ « Année Napoléon 2021 », une journée d’étude revient sur les réformes éducatives de l’Empire et le rapport de Napoléon aux bibliothèques. Continuer la lecture de Journée d’étude : Napoléon, l’enseignement et les bibliothèques (diffusion en ligne – 12 mars 2021)

Écrire l’histoire des femmes : quelles ressources à la BnF ?

La place des femmes dans l’histoire peut être étudiée via de nombreux axes de recherche. L’histoire des figures féminines, des groupes sociaux ou du féminisme sont autant de champs pouvant être appréhendés dans une perspective socio-économique, religieuse, politique, morale, juridique…

Publications militantes, scientifiques, officielles, bibliographies… L’histoire des femmes est donc une thématique traversant une grande diversité de collections conservées par la BnF, qu’il s’agisse d’imprimés, de manuscrits, d’iconographie, d’objets.

Ce billet présente une sélection parmi les nombreuses ressources sur ce sujet, de même qu’une aide méthodologique à la recherche.

Trois études de tête de Saskia, par Rembrandt Harmenszoon van Rijn (1606-1669). Estampe (eau-forte, 3e état), vers 1637. Estampes et photographie, RESERVE BOITE ECU-CB-13 (A, 36). Gallica (BnF).

Continuer la lecture de Écrire l’histoire des femmes : quelles ressources à la BnF ?

Yann Kergunteuil

chargé de collections Histoire de l'Europe centrale, Europe du Nord, Asie, au département Philosophie, histoire, sciences de l'homme

More Posts

Vaincre les épidémies entre 1900 et 1929 : isolement, masques, sérums ou vaccins – Partie IV. La ruée vers les vaccins lors d’une épidémie de variole (1907)

Le Journal amusant, 6 avril 1907. Gallica (BnF).

Dans les billets précédents1, nous avons constaté que les mesures prophylactiques (isolement, masques, etc.) prises contre les épidémies aux XIXe et XXe siècles ont pu être raillées voire même pour certaines boudées par la population. Le premier vaccin, celui employé contre la variole depuis le début du XIXe siècle, n’est devenu obligatoire pour toutes et tous qu’en 1902. Si l’on en croit la presse,  les autorités ont dû faire face en urgence à de très nombreuses demandes de vaccination ou de re-vaccination lors des épidémies : c’est le cas en 1907 lorsque la variole hémorragique (ou « variole noire ») provoque plusieurs décès … Continuer la lecture de Vaincre les épidémies entre 1900 et 1929 : isolement, masques, sérums ou vaccins – Partie IV. La ruée vers les vaccins lors d’une épidémie de variole (1907)

  1. Voir cette série et les billets de la série humour et épidémies []

Agnès Sandras

chargée de collections en histoire de France au département Philosophie, histoire, sciences de l'homme

More Posts

Les animaux dans la Grande Guerre – Partie III, Les « bêtes des tranchées », de la reconnaissance à la mémoire

Pour les hommes comme pour les animaux, la démobilisation ne marque pas la fin des épreuves. Le bilan humain de la Première Guerre mondiale est particulièrement désastreux en France, les pénuries persistent et il faut reconstruire. Des millions de soldats et de bêtes doivent être évacués des zones de combat pour retrouver la vie civile ; beaucoup de « poilus » à quatre pattes ou deux ailes voient leur parcours s’arrêter là. Pour les survivants, honorer les morts et commémorer batailles et victoire devient vite une priorité.

 « Soldats » (voir le billet 1) ou compagnons de misère (voir le billet 2), les animaux ont compté pour les hommes, et beaucoup d’anciens combattants, marqués par ce qu’ils ont vu et vécu à leurs côtés, souhaitent qu’un hommage leur soit rendu après la guerre. Pourtant les « bêtes des tranchées », d’abord associées par une part importante de la population française au souvenir des souffrances et des sacrifices imposés par la guerre, ont peu à peu disparu de la mémoire collective du conflit, jusqu’à la redécouverte récente de leur omniprésence, de leur rôle stratégique et de leurs « vécus oubliés1 ».

Pourquoi cet oubli, et comment les « chemins de mémoire » ont finalement conduit historiens amateurs et professionnels à rappeler leur importance, et à leur suite d’autres acteurs, institutionnels, associatifs ou particuliers, à l’approche des commémorations du Centenaire de la Grande Guerre, c’est ce que nous tenterons d’interroger dans un second temps. Continuer la lecture de Les animaux dans la Grande Guerre – Partie III, Les « bêtes des tranchées », de la reconnaissance à la mémoire

  1. Cette expression est utilisée par Éric Baratay : Bêtes des tranchées : des vécus oubliés, Paris, CNRS éd., impr. 2013. []

Patricia Hodiesne

Gestionnaire de collections en histoire au département Philosophie, histoire, sciences de l'homme

More Posts

Les premiers abolitionnistes Noirs en métropole (1789-1794) // En collaboration avec le carnet Noire Métropole

À l’occasion des commémorations du 10 mai pour le souvenir de l’esclavage et de son abolition et du partenariat de la BnF avec la Fondation pour la mémoire de l’esclavage, le carnet L’Histoire à la BnF a proposé à Julie Duprat du carnet Noire Métropole d’aborder le sujet de son choix à la lumière des collections de la BnF.

Depuis 2006, le 10 mai, et plus généralement le mois de mai, ont été choisis afin de commémorer l’abolition de l’esclavage. Si ces célébrations se réfèrent à la deuxième abolition de l’esclavage survenue en 1848, il est important de rappeler que la France a aussi connu une première abolition de l’esclavage dès la Révolution française. Plus important encore : alors que l’on s’arrête souvent sur les grandes figures d’abolitionnistes blancs, les récents travaux des historiens soulignent au contraire la part active prise par les Afro-descendants pour impulser ce changement législatif, et ce dès 1789. Les collections de la BnF sont particulièrement riches à ce sujet et permettent de mettre en lumière le rôle des Noirs français dans la première abolition de l’esclavage, qu’ils se trouvent alors dans les colonies ou en métropole.

Continuer la lecture de Les premiers abolitionnistes Noirs en métropole (1789-1794) // En collaboration avec le carnet Noire Métropole

Bourse de recherche pour l’histoire de la Bibliothèque nationale de France : appel à chercheurs 2020-2021

Dans le cadre de son appel à chercheurs annuel, la Bibliothèque nationale de France offre une bourse de recherche de 10 000 euros afin de soutenir un travail portant sur l’histoire de la Bibliothèque des origines à nos jours, pour une durée d’un an (2020-2021).

Les disciplines, les thématiques et les champs concernés sont très larges. Ils peuvent relever de l’histoire culturelle, politique ou sociale, concerner l’histoire des publics et des usages (lecture, pratiques savantes), de l’architecture, des collections, des sciences et des lieux de savoir, des traitements bibliothéconomiques (classification, conservation, numérisation), sans oublier les questions de représentations sociales (voir ici).

Les candidats peuvent proposer spontanément des sujets choisis parmi ceux publiés sur le site de l’appel.


=> Pour répondre à cet appel, inscrivez-vous ici sur le site de l’appel à chercheurs avant le 4 mai 2020.

Contact : Olivier Jacquot, responsable de la coordination de la recherche, BnF
Mél : olivier.jacquot@bnf.fr

Disparition de l’historien Jean Delumeau – 13 janvier 2020

Le 13 janvier 2020, disparaissait Jean Delumeau1 grand historien français spécialiste des mentalités religieuses depuis le Moyen Âge et plus particulièrement du christianisme de la Renaissance et de l’époque moderne2.
Agrégé d’histoire et docteur ès lettres, il fut membre de l’École française de Rome et enseigna l’histoire à l’École polytechnique, à l’Université de Rennes II puis à l’Université de Paris I.

Continuer la lecture de Disparition de l’historien Jean Delumeau – 13 janvier 2020

  1. https://twitter.com/hashtag/JeanDelumeau?src=hash []
  2. « Jean Delumeau, historien des religions, est mort » , Philippe-Jean Catinchi dans Le Monde, 13 janvier 2020 ; « Jean Delumeau, un érudit catholique qui avait du style », Jérôme Cordelier dans Le Point, 13 janvier 2020 ; « Jean Delumeau est décédé », Laurent Theis dans L’Histoire, 13 janvier 2020 ; « Mort de Jean Delumeau, historien des « mentalités religieuses » », Gilles Heuré dans Télérama, 14 janvier 2020. []

Marianne Arnold

Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme

More Posts