Archives de catégorie : histoire contemporaine

L’Almanach des ballons (1852)

Les magasins du neuvième étage de la tour des Temps conservent un fascicule bien étrange. Il s’agit de l’Almanach des ballons pour l’année 1852 qui explore, en un peu plus d’une quinzaine de pages, le monde fabuleux de l’aérostation ainsi que du voyage lunaire1. Il est conservé sous la cote 8-V-529 (76) dans les magasins du département Philosophie, histoire, sciences de l’homme et sous la cote 8-Y2-19406 dans les magasins du département Littérature et Arts. Il est consultable en ligne sur le site Gallica. Continuer la lecture de L’Almanach des ballons (1852)

  1. M. DE CRAC, Almanach des ballons. Manière de monter dans la lune et d’en descendre, Paris, de Soye, 1851, 16 p. []

André Gide et le tourisme en Union Soviétique

Si André Gide (1869-1951), dont on fête le 22 novembre le cent-cinquantenaire de  la naissance1, a été surnommé le « contemporain capital », c’est non seulement pour le succès rencontré par son œuvre littéraire, mais aussi à cause de ses prises de position politiques. Celle qui fit le plus de bruit fut exprimée dans son Retour de l’U.R.S.S.2 en 1936 puis dans Retouches à mon « Retour de l’U.R.S.S. »3 un an plus tard : « Cette petite plaquette, publiée à la fin de 1936, fit l’effet d’une bombe. Gide en disait moins que d’autres, mais son désengagement, pour prudent qu’il fût, devait sonner le doute dans des milliers de consciences. Gide révélait à bien des gens leur propre trouble […] Il lui fallut du courage pour rompre tous ses liens. Il eut ce courage, et c’est peut-être sa sincérité qui toucha l’opinion 4». Les articles dans la presse, de Marianne à L’Humanité, furent nombreux et variés, et le tirage s’éleva, comme le note Fred Kupferman, à plus de 140 000 exemplaires pour le Retour de l’U.R.S.S. et à plus de 40 00 pour les Retouches à mon « Retour de l’U.R.S.S. », alors que les autres récits de voyage en URSS de la même époque dépassaient rarement quelques milliers d’exemplaires. Continuer la lecture de André Gide et le tourisme en Union Soviétique

  1. À cette occasion, la BnF organise un colloque le 22 novembre 2019, en partenariat avec l’Association des Amis d’André Gide. Voir ici. []
  2. Voir André Gide, Souvenirs et voyages, éd. présentée, établie et annotée par Pierre Masson, avec la collaboration de Daniel Durosay et Martine Sagaert, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 2001. []
  3. Ibid. []
  4. Fred Kupferman, Au pays des Soviets : le voyage français en Union soviétique, 1917-1939, Gallimard : Julliard, coll. Archives, 1979, p. 115. []

Bertrand Tassou

Bertrand Tassou est conservateur au département Philosophie, histoire sciences de l'homme à la BnF, chargé de collections en géographie.

More Posts

Mémoire et commémorations de la Grande Guerre : parcours guidé du “Web 14-18”, et bibliographie

Un parcours guidé du “Web 14-18”

Entre 2013 et 2019, la Bibliothèque nationale de France (Département Philosophie, histoire, sciences de l’homme et Département des Cartes et Plans) et ses partenaires (Direction des patrimoines, de la mémoire et des archives du Ministère des Armées ; Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg, bibliothèques d’Amiens Métropole) ont recensé un grand nombre de  sites internet et de blogs consacrés à la commémoration du Centenaire de la Première Guerre mondiale, et plus largement à la Grande Guerre, dans le cadre de la collecte du dépôt légal de l’internet1.
Continuer la lecture de Mémoire et commémorations de la Grande Guerre : parcours guidé du “Web 14-18”, et bibliographie

  1. Cette collecte est consultable uniquement dans les salles de lecture de la bibliothèque de recherche de la BnF et de certaines bibliothèques en régions, membres du réseau des pôles associés de dépôt légal []

Marianne Arnold

Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme

More Posts

Questions d’histoire : CAPES ET AGRÉGATION 2020

Les blogs L’Histoire à la BnF et L’Antiquité à la BnF vous proposent de l’aide pour les questions d’histoire au programme du CAPES d’Histoire-Géographie et de l’Agrégation externe d’Histoire : bibliographies indicatives, liens vers des ressources numérisées, liens vers d’autres sites.

Ce billet s’enrichira au fur et à mesure de nos publications. Sont déjà en ligne sur les blogs :

“Religion et pouvoir dans le monde romain de 218 avant notre ère à 235 de notre ère”

L’Antiquité en 2019-2020 : ressources en ligne et préparation aux concours

“Écrit, pouvoirs et société en Occident du début du XIIe siècle à la fin du XIVe siècle (Angleterre, France, péninsule Italienne, péninsule Ibérique)”

Préparer l’épreuve d’histoire Médiévale de l’agrégation externe d’histoire 2019-2020

“État, pouvoirs et contestations dans les monarchies française et britannique et dans leurs colonies américaines (vers 1640- vers 1780)”

Préparer l’épreuve d’histoire moderne de l’agrégation externe d’histoire 2019-2020

“Culture, médias, pouvoirs aux États-Unis et en Europe occidentale (1945-1991)”

Préparer l’épreuve d’histoire contemporaine de l’agrégation externe d’histoire 2019-2020

 
Citer ce billet : Blog Histoire, "Questions d’histoire : CAPES ET AGRÉGATION 2020," in L'Histoire à la BnF, 21/10/2019, https://histoirebnf.hypotheses.org/8032, [consulté le 19/01/2020].

CYCLE DE CONFÉRENCES – NAISSANCE D’UN NOUVEAU MONDE : L’EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE (1918-1939)

Le cycle de conférences “Naissance d’un nouveau monde : l’Europe centrale et orientale. 1918-1939” fait le point sur les grandes mutations et les nouveaux équilibres de la carte politique de l’Europe centrale et orientale entre les deux guerres. Il présentera également ses conséquences, du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale jusqu’à notre époque contemporaine. Nous vous invitons  à consulter le programme des 9 conférences, ainsi qu’une bibliographie sélective. La première conférence aura lieu le mercredi 16 octobre (intervenant : Antoine Marès, Paris-1). Plus d’informations ici. Continuer la lecture de CYCLE DE CONFÉRENCES – NAISSANCE D’UN NOUVEAU MONDE : L’EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE (1918-1939)

Un peu, beaucoup d’Italie dans les collections de la BnF… Clin d’œil aux Rendez-vous de l’Histoire de Blois (2019)

Retrouver l’Italie à la BnF grâce au numérique …

 

Ce billet prolonge l’annonce des cartes blanches BnF dédiées à l’Italie lors des rendez-vous de l’Histoire de Blois (2019). Il n’est évidemment pas exhaustif et se contente de vous faire découvrir quelques pans des belles collections de la BnF portant sur l’Italie. Un buon appetito !

Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF,  vous convie à une exploration de l’Italie. En tapant le mot Italie dans la fenêtre de recherche vous obtiendrez des conseils de lecture et des billets du blog Gallica portant sur l’Italie grâce à “Gallica vous conseille”: Continuer la lecture de Un peu, beaucoup d’Italie dans les collections de la BnF… Clin d’œil aux Rendez-vous de l’Histoire de Blois (2019)

Autour de l’Empire libéral. Colloque du cent cinquantenaire du 27/09/2019 au 28/09/2019

Dans le cadre du XXIIIe Congrès International des Sciences Historiques de Poznań (Pologne), le colloque sur le thème « Autour de l’Empire libéral. Colloque du cent cinquantenaire. Entre apprentissage de la démocratie, puissance technocratique et modernisation économique et sociale », qui vise à faire le bilan et renouveau historiographique sur la question, donnera sa deuxième conférence préparatoire à Paris du 27 au 28 septembre 2019.
Organisée par le LabEx Écrire une histoire nouvelle de l’Europe, la Sorbonne Université et son Centre Roland Mousnier, cette session a été conçue avec la collaboration de la Fondation Napoléon, du Souvenir Napoléonien et de l’Académie des sciences d’outre-mer.

 

La BnF y sera présente avec une communication d’Agnès Sandras (Département Philosophie, histoire, sciences de l’homme) sur la caricature sous l’Empire libéral.

Continuer la lecture de Autour de l’Empire libéral. Colloque du cent cinquantenaire du 27/09/2019 au 28/09/2019

Regarder, contempler et visiter Notre-Dame de Paris au XIXe siècle (Partie I. À vol d’oiseau)

Draner, «La province à Paris », Le Journal amusant, 20 août 1898. Gallica (BnF)

   Au XIXe siècle, la mode des voyages à destination de Paris est facilitée par les chemins de fer et avivée par l’attrait des Expositions universelles (1855, 1867, 1878, 1889 et 1900). Les progrès de l’imprimerie permettent la multiplication de guides de voyages, récits, ou autres ouvrages décrivant les lieux à visiter.  Dans ces livres, la cathédrale Notre-Dame tient une place particulière et de plus en plus importante au fil des décennies. Si l’influence du roman de Victor Hugo et du travail de Viollet-le-Duc est indéniable, il faut cependant se garder de simplifications réductrices sur leur réception. L’histoire des regards posés sur Notre-Dame est complexe. Monument national, « lieu de mémoire », édifice important pour la chrétienté, Notre-Dame est aussi prosaïquement au XIXe siècle une silhouette facilement identifiable des lieues à la ronde et l’un des endroits d’où l’on peut alors observer le panorama parisien.

Henriot, « La section des Lettres à l’Exposition de 1900 » [zoom sur la vignette concernant Victor Hugo], Le Journal amusant, 27 juillet 1895. Gallica (BnF).
Continuer la lecture de Regarder, contempler et visiter Notre-Dame de Paris au XIXe siècle (Partie I. À vol d’oiseau)

Agnès Sandras

chargée de collections en histoire de France au département Philosophie, histoire, sciences de l'homme

More Posts

Alphonse Daudet, un touriste en Algérie

Il y  a cent cinquante ans paraissaient les Lettres de mon moulin, qui sont aujourd’hui l’ouvrage le plus connu d’Alphonse Daudet (1840-1897). Ce recueil est, à juste titre, associé à la Provence. Pourtant, dans la première édition, un des textes a pour cadre l’Algérie où Alphonse Daudet fit un voyage en 1861-1862. C’est l’occasion de se pencher sur ce voyage et sur le récit qu’en donne Daudet, en le replaçant dans le contexte de l’essor du tourisme.

Alphonse Daudet par Nadar, s.d. Gallica (BnF).

  Continuer la lecture de Alphonse Daudet, un touriste en Algérie

Bertrand Tassou

Bertrand Tassou est conservateur au département Philosophie, histoire sciences de l'homme à la BnF, chargé de collections en géographie.

More Posts

Une “industrie fort connue” : le couronnement des rosières (Partie IV – charivaris autour des rosiers de Nanterre et d’ailleurs)

(Ce billet vient clore une série de 4 sur les Rosières : retrouvez ici le billet 1, billet 2, billet 3, et à lire ci-dessous le billet 4.)

Nous avons vu dans le billet précédent que les couronnements de rosières se multiplient au XIXe siècle. Si celui de Salency  avait séduit les aristocrates en quête de fêtes naïves et champêtres au XVIIIe siècle, ceux du XIXe siècle drainent les foules en région parisienne grâce aux  chemins de fer. Parmi les nombreuses personnes de l’assistance, il faut compter les habitants des localités concernées qui viennent pour des raisons religieuses et/ou festives. Le cérémonial – avec ses déplacements, généralement du domicile de la rosière à l’église puis de l’église à la mairie, ses discours, ses danses, jeux et repas – contribue au sentiment d’appartenance à une communauté, et prend parfois plus d’importance que les fêtes patronales.  Annoncés à grand renfort d’affiches et dans la presse, parfois cités par les guides touristiques, les couronnements de rosières attirent toutes sortes de curieux. Certains d’entre eux, peu convaincus du bien-fondé d’une fête couronnant la chasteté (voir billet précédent), racontent ce qu’ils ont vu de manière ethnographique, journalistique, voire satirique. Par sa proximité avec Paris et son ampleur, la fête de Nanterre fait particulièrement les frais de l’obsession humoristique pour les rosières. Enfin, la parodie appelant le travestissement charivarique, l’idée de couronner un rosier (comme on rit des pompières…) éclot rapidement au théâtre, dans les chansons et les fêtes, et bientôt en littérature …

La Vie Parisienne, 22 avril 1911. Gallica (BnF).

Continuer la lecture de Une “industrie fort connue” : le couronnement des rosières (Partie IV – charivaris autour des rosiers de Nanterre et d’ailleurs)

Agnès Sandras

chargée de collections en histoire de France au département Philosophie, histoire, sciences de l'homme

More Posts