Archives de catégorie : Ressources et collections

« Big Léon » chez les Soviets

     Disparu il y a tout juste 25 ans, le 25 novembre 1995, Léon Zitrone était né en 1914 en Russie : « Je suis né au bord d’une route, non loin de Saint-Pétersbourg. Ma mère a accouché de moi quelque part au bord d’un chemin, situé dans une zone de combats entre les Blancs et les Rouges1».

Ce n’est pourtant pas à la recherche de son passé familial qu’il fit son premier voyage en URSS en 1959. Il allait simplement jouer dans un film de Marcel Pagliero, une coproduction franco-soviétique intitulée Vingt mille lieues sur la terre, avec comme acteur principal Jean Rochefort, auquel ni le tournage ni le film n’ont laissé un souvenir inoubliable :

Continuer la lecture de « Big Léon » chez les Soviets

  1. Léon Zitrone, Mesdames, Messieurs, au revoir ! Paris, Hachette-Carrère, 1995, p. 13. Si la chronologie de la guerre civile russe se trouve un peu bousculée, il faut reconnaître que la dramaturgie gagne à une telle présentation. []

Bertrand Tassou

Bertrand Tassou est conservateur au département Philosophie, histoire sciences de l'homme à la BnF, chargé de collections en géographie.

More Posts

PRÉPARER L’ÉPREUVE D’HISTOIRE MODERNE DE L’AGRÉGATION EXTERNE D’HISTOIRE 2021-2022

(Image de bandeau : estampe (L’éloquence, la philosophie et la science) de Marc-Antoine Raimondi (1480?-1534?), vers 1506-1534 (Gallica BnF).)

Question d’histoire moderne

« LE MONDE DE L’IMPRIMÉ EN EUROPE OCCIDENTALE
(VERS 1470 – VERS 1680) »

Le ministère de l’Éducation nationale a publié la présentation détaillée de la  question d’histoire moderne de l’agrégation externe d’histoire 2021-2022 en mai 2020.

De nombreuses ressources peuvent vous accompagner dans la préparation de l’écrit et de l’oral.

Ressources numériques pour l’agrégation d’histoire
1. Dossiers et aide en ligne
2. Bibliographies en ligne
3. À regarder et/ou écouter en ligne
4. Conférences à venir
5. À explorer en ligne
Les ressources proposées par la BnF

Continuer la lecture de PRÉPARER L’ÉPREUVE D’HISTOIRE MODERNE DE L’AGRÉGATION EXTERNE D’HISTOIRE 2021-2022

PRÉPARER L’ÉPREUVE D’HISTOIRE CONTEMPORAINE DE L’AGRÉGATION EXTERNE D’HISTOIRE 2021-2022

(Image de bandeau : photographie prise dans un atelier de fabrication de grands bacs en métal à l’usine du Bi-métal  en 1910 (Agence Rol) en juillet 1910 (Gallica BnF).)

Question d’histoire contemporaine

« LE TRAVAIL EN EUROPE OCCIDENTALE DES ANNÉES 1830 AUX ANNÉES 1930. MAINS-D’OEUVRE ARTISANALES ET INDUSTRIELLES, PRATIQUES ET QUESTIONS SOCIALES. »

Le ministère de l’Éducation nationale a publié la présentation détaillée de la  question d’histoire contemporaine de l’agrégation externe d’histoire 2021-2022 en mai 2020.

De nombreuses ressources peuvent vous accompagner dans la préparation de l’écrit et de l’oral.

Ressources numériques pour l’agrégation d’histoire
1. Dossiers et aide en ligne
2. Bibliographies en ligne
3. À regarder et/ou écouter en ligne
4. À explorer en ligne
Les ressources proposées par la BnF

Continuer la lecture de PRÉPARER L’ÉPREUVE D’HISTOIRE CONTEMPORAINE DE L’AGRÉGATION EXTERNE D’HISTOIRE 2021-2022

Les animaux dans la Grande Guerre – Partie II, Les « nuisibles », les mascottes et les autres animaux dans le conflit, vus par leurs contemporains français

Conflagration pour les hommes, le premier conflit mondial marque aussi une étape dans l’histoire de leurs relations avec les animaux. En France, les catégories animales communément admises, distinguant « utiles » et « nuisibles »1 se retrouvent nettement dans la gestion de la présence animale, très importante numériquement pendant la guerre : de l’activité « utile » ou « nuisible » des bêtes dépend en effet plus que jamais la survie des hommes. Les frontières de cette classification sont pour autant poreuses, et les conditions de vie, effroyables sur le front, amènent chacun à tenter de rendre supportable un quotidien violent et anxiogène. Pour beaucoup, les bêtes, quelles qu’elles soient, deviennent des médiateurs indispensables.

Après un premier billet consacré aux « utiles » – bétail et « auxiliaires de guerre » à quatre pattes ou deux ailes, enrôlés officiellement ou non par les différentes armées de la Grande Guerre – voici, toujours au travers de documents d’époque, quelques témoignages du regard porté par leurs contemporains français sur les autres animaux présents dans ce conflit.

Les « nuisibles » d’abord, hôtes indésirables des soldats, qu’ils suivent dans leurs déplacements, mais aussi les mascottes, très appréciées des troupes… Et tous ceux croisés en chemin, à l’arrière comme sur les champs de bataille, animaux domestiques ou  sauvages, qui complètent ce bestiaire de la Grande Guerre.

Continuer la lecture de Les animaux dans la Grande Guerre – Partie II, Les « nuisibles », les mascottes et les autres animaux dans le conflit, vus par leurs contemporains français

  1. Présentées jusque dans les manuels scolaires du temps, et  aujourd’hui remises en question par tout un courant de la recherche. []

Patricia Hodiesne

Gestionnaire de collections en histoire au département Philosophie, histoire, sciences de l'homme

More Posts

Ressources concernant l’histoire et la mémoire de l’esclavage

À l’occasion des commémorations autour des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions, le blog L’Histoire à la BnF propose une série de ressources documentaires, susceptibles d’intéresser les historiens et un plus large public. Nous vous présentons les ressources de la Bibliothèque nationale de France (BnF), en vous indiquant comment les interroger, ainsi que des ressources extérieures.

Sommaire

  1. Ressources sur l’esclavage et la mémoire de l’esclavage dans les collections de la Bibliothèque nationale de France
    1. Le Catalogue général de la BnF
    2. Le catalogue BnF Archives et manuscrits (BAM)
    3. Gallica, la bibliothèque de documents numérisés de la BnF
    4. RetroNews, le site de presse de la BnF
    5. Quelques éléments glanés, entre autres, dans des éditorialisations et valorisations menées par différents services de la BnF
  2. Ressources sur l’esclavage et la mémoire de l’esclavage hors BnF
    1. Le Catalogue collectif de France
    2. Les Archives nationales, départementales et municipales
    3. Quelques sites internet
    4. Ressources iconographiques
    5. Ressources archivistiques et statistiques en ligne
    6. Textes officiels concernant les commémorations
  3. Pour aller plus loin

Ressources sur l’esclavage et la mémoire de l’esclavage dans les collections de la Bibliothèque nationale de France

On trouvera ci-dessous un mode d’emploi et des exemples de recherches dans le catalogue général, le catalogue des archives et manuscrits, Gallica et Retronews, ainsi que des ressources conçues à la BnF.

Le Catalogue général de la BnF

Ce catalogue recense des documents de toute nature, appartenant à l’ensemble des départements de la BnF, à l’exception des documents décrits dans la base BnF Archives et manuscrits : livres, enregistrements sonores, documents iconographiques, musique notée (imprimée et une partie des manuscrits du département de la Musique), périodiques, images animées, objets monétiformes (monnaies), documents électroniques (dont des livres), documents d’archives et manuscrits, documents multimédias multisupport, objets non monétiformes (médailles, bijoux, pièces de mobilier…)

Comment interroger le Catalogue général ?

Plusieurs modes de recherche sont possibles. Nous allons nous intéresser ici uniquement à la recherche par mots des notices, proposée par défaut sur la page d’accueil.

Continuer la lecture de Ressources concernant l’histoire et la mémoire de l’esclavage

Marianne Arnold

Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme

More Posts

Des ressources électroniques pour les chercheurs

(Image du bandeau : Autour d’Anseele Motte Bossut, L’inauguration des Archives du monde du travail, octobre 1993. Collection particulière de Daniel Labbé, Bibliothèque numérique de Roubaix.)

De la BnF, vous connaissez bien sûr les documents imprimés, manuscrits et autres estampes et partitions que vous pouvez retrouver pour quelques millions d’entres eux sur Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF1. Mais savez-vous que nous proposons aussi de nombreuses ressources électroniques dans toutes nos disciplines (livres numériques, revues électroniques et bases de données) ? 

Retrouvez sur le site bnf.fr une page dédiée à la mise en valeur des ressources électroniques en sciences humaines et sociales ▼ .

  1. Voir d’ailleurs notre série de billets « Gallica pour les historiens » : « Quelques suggestions de parcours« , « Quelques conseils pratiques » et « Les recherches plus complexes » (Agnès Sandras, 2018). []

Almanach du chercheur associé – V. L’Almanach de la vile multitude : un périodique pamphlétaire et anarchiste (1851-1852)

Au cours d’une expédition dans les magasins de la BnF pour photographier des almanachs en vue de la rédaction d’un article scientifique, j’en ai consulté un dont le nom m’a intrigué : l’Almanach de la vile multitude ! S’agissait-il d’un périodique en faveur ou hostile au « peuple » ? Pour le savoir, je devais m’atteler à étudier son contenu. Voici, dans ce nouveau billet de « l’Almanach du chercheur associé », les résultats de ma découverte concernant ce curieux périodique. 

Almanach de la vile multitude, par un de ses membres… 1re-2e années, 1851-1852., Paris, chez l’éditeur, rue Constantine, 19. BnF, Département Philosophie, histoire, sciences de l’homme. Cote : LC22-209.

Continuer la lecture de Almanach du chercheur associé – V. L’Almanach de la vile multitude : un périodique pamphlétaire et anarchiste (1851-1852)

Regarder, contempler et visiter Notre-Dame de Paris au XIXe siècle (Partie II. Les enjeux du regard)

Nous avons vu dans un précédent billet que le roman de Victor Hugo a modelé en 1831 un regard sur et depuis Notre-Dame de Paris. Un « regard à vol d’oiseau », amoureux de l’architecture de la cathédrale et du paysage contemplé depuis ses tours, curieux de la population parisienne et de ses misères. Le succès du roman a inévitablement entraîné l’imitation de ce type de regard comme le suggère narquoisement dès 1833 un compte-rendu par Le Charivari de La Tour de Monthléry de J.-P.-G. Viennet :
 
Quand le succès de Notre-Dame de Paris fut bien constaté, que ce fut une chose admise et convenue, que les vieilles tours eurent conquis leur droit de cité dans la littérature ; lorsque l’architecture fut définitivement agréée par le public lisant ; M. Viennet, député de l’Hérault, officier d’état-major et membre de l’Académie française, interrompit brusquement sa quarante-deuxième épopée à son vingt-sixième chant, jeta là le quatrième acte à peine terminé de sa quatre-vingt-dix-neuvième tragédie, lança un coup de pied tout au travers de son bagage d’épîtres familières, et courut se jucher sur la plus haute des tours de Saint-Sulpice, celle du Télégraphe ; et là, braquant une longue-vue au hasard, dans le vide, il avisa la tour de Montlhéry, dont il fit sur-le-champ sa propriété et sa chose1.
La popularité de Notre-Dame de Paris a durablement induit un changement de regard sur la cathédrale, et contribué à la fois à sa sacralisation laïque et au sacre de l’écrivain Hugo (voir billet précédent). Voyons si les différents événements du XIXe siècle postérieurs à la publication de ce roman ont modelé un nouveau regard sur et depuis la cathédrale, et de nouvelles façons de la visiter.

Continuer la lecture de Regarder, contempler et visiter Notre-Dame de Paris au XIXe siècle (Partie II. Les enjeux du regard)

  1. « La tour de Monthléry« , Le Charivari, 27 janvier 1833. La tour de Monthléry (Essonne) et l’église Saint-Sulpice accueillaient des tours du télégraphe Chappe. []

Agnès Sandras

chargée de collections en histoire de France au département Philosophie, histoire, sciences de l'homme

More Posts

Bourse de recherche pour l’histoire de la Bibliothèque nationale de France : appel à chercheurs 2020-2021

Dans le cadre de son appel à chercheurs annuel, la Bibliothèque nationale de France offre une bourse de recherche de 10 000 euros afin de soutenir un travail portant sur l’histoire de la Bibliothèque des origines à nos jours, pour une durée d’un an (2020-2021).

Les disciplines, les thématiques et les champs concernés sont très larges. Ils peuvent relever de l’histoire culturelle, politique ou sociale, concerner l’histoire des publics et des usages (lecture, pratiques savantes), de l’architecture, des collections, des sciences et des lieux de savoir, des traitements bibliothéconomiques (classification, conservation, numérisation), sans oublier les questions de représentations sociales (voir ici).

Les candidats peuvent proposer spontanément des sujets choisis parmi ceux publiés sur le site de l’appel.


=> Pour répondre à cet appel, inscrivez-vous ici sur le site de l’appel à chercheurs avant le 4 mai 2020.

Contact : Olivier Jacquot, responsable de la coordination de la recherche, BnF
Mél : olivier.jacquot@bnf.fr