Archives par mot-clé : Afrique

30e anniversaire de la disparition de Michel Leiris : sur les traces de L’Afrique fantôme (1ère partie)

Le 19 mai 1931, Michel Leiris (1901-1990), dont nous commémorons cette année le trentième anniversaire de la disparition, embarque à Bordeaux sur le Saint-Firmin pour une expédition ethnographique transafricaine qui durera près de deux ans. L’homme est poète, il vient d’avoir trente ans et, a priori, rien ne le prédispose à participer à la mission ethnographique et linguistique Dakar-Djibouti qui marquera profondément l’histoire de l’ethnologie française et dont il tirera L’Afrique fantôme, étrange objet littéraire.

Membres de la Mission Dakar-Djibouti au Musée d’ethnographie du Trocadéro. De gauche à droite : André Schaeffner, Jean Mouchet, Georges-Henri Rivière, Michel Leiris, le baron Outomsky, Marcel Griaule, Éric Lutten, Jean Moufle, Gaston-Louis Roux, Marcel Larget, 1931. Charles Mallison / CC BY-SA

Continuer la lecture de 30e anniversaire de la disparition de Michel Leiris : sur les traces de L’Afrique fantôme (1ère partie)

Cécile Geoffroy-Oriente

Chargée de collections en anthropologie et ethnologie au département Philosophie, Histoire, Sciences de l'Homme

More Posts

30e anniversaire de la disparition de Michel Leiris : sur les traces de L’Afrique fantôme (2nde partie)

Afrique Occidentale Française, H. Barrère (Paris), 1930. Gallica (BnF)

Devenir un (autre) homme

À bord

L’heure du départ est arrivée. Le 19 mai 1931, à 17h50, le Saint-Firmin quitte le port de Bordeaux pour l’Afrique. Sur le bateau, l’équipe se compose de Marcel Griaule (1898-1956), ethnographe, chef de la Mission Dakar-Djibouti, Marcel Larget, second de la mission, chargé de l’intendance, des observations et des collections naturalistes, Michel Leiris (1901-1990), secrétaire-archiviste, et Éric Lutten (1904-1975), chargé des observations technologiques et opérateur cinématographique1.

Les presque douze jours de navigation2 se déroulent sans encombre, rythmés, pour Michel Leiris, par les vaccinations, l’entraînement à l’enquête linguistique auprès d’un Krouman3, la prise et le développement de photographies avec Griaule, la frappe du courrier en compagnie de Lutten. Cependant une lettre à Zette4 nous éclaire sur son état d’esprit : abrutissement d’abord, déprime puis ennui mais sentiment d’accomplir « quelque chose qui a une valeur humaine » et qui le « rend plus fort », « désir de faire un travail sérieux, d’en rapporter des matériaux durables » et de mener une « existence plus sincère ».

Continuer la lecture de 30e anniversaire de la disparition de Michel Leiris : sur les traces de L’Afrique fantôme (2nde partie)

  1. À ces quatre membres permanents s’ajoutent le Prince Michel Oukhtomsky, malade dès son arrivée et rapatrié en France le 30 septembre 1931, Jean Moufle, mécanicien, démissionnaire le 29 octobre 1931, et Jean Mouchet, chargé des études linguistiques, qui quittera la mission le 20 février 1932 afin de réintégrer l’administration coloniale. Plus tard sur le parcours, d’autres recrues – André Schaeffner (1895-1980), musicologue, Abel Faivre (1901-1935), naturaliste, Gaston-Louis Roux (1904-1988), artiste peintre, Deborah Lifchitz (1907-1942), linguiste et Abba Jérôme, interprète – viendront renforcer l’équipe. De plus, la mission bénéficie de l’apport de plusieurs collaborateurs autochtones. De nombreux boys seront embauchés ponctuellement au fil de l’expédition. []
  2. Avec une halte à Las Palmas, sur l’île de Grande Canarie, puis à Port-Etienne, en Mauritanie. []
  3. Le mot Krouman est formé des termes krou (ou krao) désignant un peuple originaire du Libéria et man, homme en anglais. Les Kroumen désignent, par extension, la main d’œuvre africaine travaillant à bord des navires européens. Cf. https://www.persee.fr/doc/outre_0300-9513_1980_num_67_246_2242 []
  4. Louise Leiris, née Godon (1902-1988), galeriste, surnommée Zette, épousée en 1926. Lettre du 25 mai 1931, citée par Jean Jamin dans Miroir de l’Afrique. Paris : Gallimard, 1996. P. 104 (réimpression de 2003). []

Cécile Geoffroy-Oriente

Chargée de collections en anthropologie et ethnologie au département Philosophie, Histoire, Sciences de l'Homme

More Posts