Archives par mot-clé : bibliothèque impériale

Napoléon à la BnF : les fonds imprimés

A. Mastini. Napoléon Ier, tête nue, de profil, vers la droite. Camée. BnF, Monnaies, médailles et antiques. Gallica (BnF).

Fréquentée par Napoléon Ier, la Bibliothèque nationale, devenue impériale, fut l’objet d’une attention régulière de l’Empereur qui projeta diverses évolutions et reconstructions et lui affecta d’importants subsides pour qu’elle s’organise après l’afflux massif de documents consécutif aux confiscations révolutionnaires. Napoléon Ier est aussi le créateur en 1811 de la Bibliographie de la France (alors intitulée Bibliographie de l’Empire français), qui depuis deux siècles recense systématiquement à partir du dépôt légal l’ensemble de la production éditoriale française1.

La mémoire de l’Empire est présente dans de nombreuses collections et dans presque tous les départements de la Bibliothèque nationale de France (BnF) : écrits personnels de l’Empereur et de son entourage, témoignages et études sur son action ou son règne, production imprimée – la presse notamment – réalisée sous l’Empire, documentation iconographique – cartes ou estampes-, monnaies et médailles – de celui qui fut le créateur du Franc Germinal…

Ce billet présente succinctement les principaux fonds imprimés en rapport avec Napoléon Ier et son règne.

Continuer la lecture de Napoléon à la BnF : les fonds imprimés

  1. Voir le site de la Bibliographie nationale française. []

Fabien PLAZANNET

Directeur du département Philosophie-Histoire-Sciences de l'homme à la Bibliothèque nationale de France

More Posts

Visitez un endroit original pendant l’Exposition universelle de 1867 !

“Paris. Inauguration de la Bibliothèque impériale le 15 juin.” Recueil. Topographie de Paris. IIe arrondissement. 6ème quartier. Département des Estampes. Banque d’images de la BnF.

On a surtout retenu de l’Exposition universelle de 1867 la démonstration de force qu’elle constituait pour Napoléon III, inquiet du rayonnement britannique. De nombreux témoignages montrent les très nombreux visiteurs venus de toute la France et de l’étranger émerveillés par les richesses étalées dans le Palais de l’Industrie.

Champ de Mars, Exposition Universelle [1867]. Estampe. Paris, M.on Martinet. Gallica (BnF).

D’autres manifestations prévues ici et là à cette occasion dans Paris ont moins retenu l’attention du grand public et de la presse, et ont été rapidement oubliées. C’est le cas d’une exposition à la Bibliothèque impériale, visant à valoriser les missions scientifiques menées sous les auspices de Victor Duruy, ministre de l’Instruction publique. Pour en savoir plus sur cette manifestation, l’une des premières expositions organisées par la Bibliothèque impériale, c’est par ici !

Vous pourrez également découvrir ici les différentes « expositions universelles dans Gallica », grâce à divers documents (rapports, guides de visites, journaux…) numérisés par la BnF et le CNAM.

Journal amusant, 22 juin 1867. Gallica, BnF.