Archives par mot-clé : Faites parler les images

Faites parler les images ! pourquoi ce personnage est-il désappointé ?

Dans l’image ci-dessous, le personnage, selon les dires du dessinateur (que vous lirez quand vous nous donnerons la solution !), est “désappointé”. Que lui arrive-t-il donc ?

Premier indice : Jules Janin fait de cette “affaire”  un véritable drame national dans son  feuilleton théâtral  …

Deuxième indice : les humoristes ont beaucoup ri, les poètes ont continué à évoquer les astres chevelus …

Troisième indice : le “four” des Burgraves serait également lié à cette affaire selon les humoristes contemporains. Ci-dessous Victor Hugo semble bien seul devant le Théâtre français, attendant un public qui ne vient pas …

Quatrième indice : le soi-disant coupable s’est longuement justifié par une excuse déjà d’actualité : la faute à la météo !

Citer ce billet : Blog Histoire, "Faites parler les images ! pourquoi ce personnage est-il désappointé ?," in L'Histoire à la BnF, 22/12/2021, https://histoirebnf.hypotheses.org/12639, [consulté le 21/01/2022].

 

Les images ont parlé ! la fête à laquelle ces femmes participaient …

Ronde de catherinettes autour d’un agent de police, à Paris : photographie de presse / Agence Rol. Date d’édition : 1922. Gallica (BnF).

Vous deviez deviner (voir ici) à quelle fête participent ces femmes qui dansent une ronde autour d’un policier sans que celui-ci semble s’en offusquer … Continuer la lecture de Les images ont parlé ! la fête à laquelle ces femmes participaient …

Faites parler les images ! à quelle fête ces femmes participaient-elles ?

Vous devez deviner à quelle fête participaient ces femmes …

Premier indice : la date de publication de ce “faites parler les images” n’est pas choisie au hasard. Il s’agit d’un marronnier des médias (voir sur ce carnet le billet sur le marronnier) …

Continuer la lecture de Faites parler les images ! à quelle fête ces femmes participaient-elles ?

Les images ont parlé ! Pourquoi ce personnage semble contrarié…

Vous deviez deviner  pourquoi un personnage semblait contrarié à la vue de nombreuses tasses remplies et posées sur le sol…  Différents indices (voir ici) vous aidaient à trouver la solution. À commencer par des images de consommateurs de café, la mention du Palais de l’Industrie et de l’Exposition universelle de 1855, et la référence à la machine à coudre.
La devinette tourne en effet, vous l’aurez compris, autour des nombreuses inventions présentées au Palais de l’industrie, lors de l’Exposition universelle de 1855. Cette Exposition, commanditée par Napoléon III, vise à égaler – voire à surpasser – la première  qui s’est tenue à Londres en 1852. Un palais est alors spécialement construit au Carré Marigny pour accueillir les expositions de l’Industrie et des Beaux-Arts et les exposants potentiels sont vivement encouragés à participer. Rapidement le Palais s’avère trop petit et ses allées sont réservées uniquement aux produits de l’industrie et à des manifestations de prestige. La révolution industrielle génère  un nombre faramineux d’inventions et l’on se presse pour les découvrir. Plus de cinq millions de visiteurs affluent à l’Exposition universelle de 1855. La presse décrit, commente les nombreuses inventions présentées, non sans s’amuser ou s’inquiéter devant certaines novations. Continuer la lecture de Les images ont parlé ! Pourquoi ce personnage semble contrarié…

Faites parler les images ! pourquoi ce personnage est-il contrarié ?

Dans le dessin ci-dessous, le personnage semble effrayé et contrarié.  Quel est son souci ?

 

Premier indice. Nous sommes en 1856. Quelques mois auparavant, le “Palais de l’Industrie” a eu un énorme succès lors de l’Exposition universelle…

Continuer la lecture de Faites parler les images ! pourquoi ce personnage est-il contrarié ?

Les images ont parlé ! Pourquoi ces ânes redoutaient l’arrivée des beaux jours …

Vous deviez trouver où et pourquoi des ânes devenaient particulièrement récalcitrants à l’arrivée des beaux jours.  Différents indices (voir ici) vous aidaient à trouver la solution. À commencer par des images de cerisiers et d’équidés, et la vue d’une des retraites de Jean-Jacques Rousseau … mais laquelle ? Le portrait du connétable Anne de Montmorency (que certains journaux satiriques du XIXe siècle surnommaient « Âne de Montmorency ») devait vous mettre définitivement sur la voie.

Les environs de Paris / par Louis Barron,… ; ouvrage ill. de cinq cents dessins d’après nature par G. Fraipont, et accompagné d’une carte en couleur. Paris, 1886. Gallica (BnF).

La «  cerise de Montmorency » a été particulièrement réputée dès le XVIIIe siècle. Il faudrait plutôt dire les cerises. Il semble en effet qu’en mai-juin, on cueillait des cerises à Montmorency, comme dans nombre de villages autour de Paris, et que vers le 15 juillet on pouvait enfin goûter à la vraie cerise dite de Montmorency, une griotte. Continuer la lecture de Les images ont parlé ! Pourquoi ces ânes redoutaient l’arrivée des beaux jours …

Faites parler les images ! pourquoi ces ânes redoutaient-ils l’arrivée des beaux jours ?

Dans l’image ci-dessus, les ânes paraissent particulièrement récalcitrants. Ils sont en effet contrariés par l’arrivée de l’été … saurez-vous identifier, grâce aux indices ci-dessous, pourquoi les beaux jours ne leur sont pas de tout repos ?

Premier indice : la tradition avait donné à ces ânes un nom d’arbre …

 

Deuxième indice : vous retrouverez ces ânes dans les récits du XVIIIe siècle, les guides touristiques du XIXe siècle, et nombre de dessins humoristiques …

 

Troisième indice : aux beaux jours, Rousseau pouvait les croiser lorsqu’il sortait de sa retraite …

 

Quatrième indice : accolés au nom de la localité dont ils étaient un des fleurons, ces ânes étaient parfois prétexte à une plaisanterie sur un célèbre personnage  de l’histoire de France …

Les images ont parlé ! Mais qu’attendent-ils ?

Vous deviez deviner pourquoi ces gens attendaient sous un arbre1. Les différents indices donnés par la devinette (à (re)voir ici) convergeaient vers des châtaigniers et des marronniers à Paris et en région parisienne. La dernière image évoquait le printemps et comportait la date du 20 mars. Continuer la lecture de Les images ont parlé ! Mais qu’attendent-ils ?

  1. Vous retrouverez cette image ici dans Gallica. La légende – que nous ne pouvions vous donner dans la devinette ! – est : « Marronnier du 20 mars. – Le gendarme : eh ! le marronnier ? Sortez donc vos feuilles d’identité ? S.V.P. ? ». []

Les images ont parlé ! Le reconnaissez-vous ?

Nous vous avions proposé (voir ce billet) d’identifier un étrange personnage, pêchant à la ligne, surveillé par des animaux très intéressés, sur fond de banquise. À défaut de le reconnaître instantanément ainsi emmitouflé, vous aviez sûrement remarqué à l’arrière-plan un bateau dont la silhouette est familière à tous ceux qui rêvent d’expéditions aux pôles … Le deuxième indice vous entraînait plus encore sur les traces d’une expédition polaire, et en recherchant dans Gallica “Français pôle sud”, vous deviez aboutir à Le “Français” au Pôle Sud : journal de l’expédition antarctique française, 1903-1905 par J.-B. Charcot … ; préface par l’amiral Fournier, … suivi d’un exposé de quelques uns des travaux scientifiques par les membres de l’état-major, MM. Matha, Rey, Pléneau, Turquet, Gourdon, Charcot.

Le “Français” au Pôle Sud : journal de l’expédition antarctique française, 1903-1905 / par J.-B. Charcot,… , Paris, Flammarion, 1906. Gallica (BnF).

Continuer la lecture de Les images ont parlé ! Le reconnaissez-vous ?