Archives par mot-clé : souffrance animale

Les Animaux dans la Grande Guerre – Partie IV, «Trésors d’archives » et mémoire vive sur le web

 Les commémorations du Centenaire de la Guerre de 1914-1918 ont mobilisé de nombreux acteurs, et le large accès  en ligne à des documents  numérisés qui s’y rapportent, dont certains  issus de collections privées totalement inédites confiées par des particuliers à l’occasion des trois campagnes de la Grande Collecte organisée sur tout le territoire par le réseau des Archives de France, la Mission du Centenaire et la BnF, a permis un renouvellement sans précédent de l’historiographie du conflit.

Une partie des travaux  des particuliers, des associations, des historiens, des institutions, des journalistes, qui se sont penchés sur le sort des animaux dans le conflit, a laissé une trace en ligne. Cette information numérique variée est venue compléter, et souvent commenter, les fonds d’archives déjà constitués autour de la Première Guerre mondiale, et les témoignages de ses contemporains. Continuer la lecture de Les Animaux dans la Grande Guerre – Partie IV, «Trésors d’archives » et mémoire vive sur le web

Patricia Hodiesne

Gestionnaire de collections en histoire au département Philosophie, histoire, sciences de l'homme

More Posts

Les animaux dans la Grande Guerre – Partie III, Les « bêtes des tranchées », de la reconnaissance à la mémoire

Pour les hommes comme pour les animaux, la démobilisation ne marque pas la fin des épreuves. Le bilan humain de la Première Guerre mondiale est particulièrement désastreux en France, les pénuries persistent et il faut reconstruire. Des millions de soldats et de bêtes doivent être évacués des zones de combat pour retrouver la vie civile ; beaucoup de « poilus » à quatre pattes ou deux ailes voient leur parcours s’arrêter là. Pour les survivants, honorer les morts et commémorer batailles et victoire devient vite une priorité.

 « Soldats » (voir le billet 1) ou compagnons de misère (voir le billet 2), les animaux ont compté pour les hommes, et beaucoup d’anciens combattants, marqués par ce qu’ils ont vu et vécu à leurs côtés, souhaitent qu’un hommage leur soit rendu après la guerre. Pourtant les « bêtes des tranchées », d’abord associées par une part importante de la population française au souvenir des souffrances et des sacrifices imposés par la guerre, ont peu à peu disparu de la mémoire collective du conflit, jusqu’à la redécouverte récente de leur omniprésence, de leur rôle stratégique et de leurs « vécus oubliés1 ».

Pourquoi cet oubli, et comment les « chemins de mémoire » ont finalement conduit historiens amateurs et professionnels à rappeler leur importance, et à leur suite d’autres acteurs, institutionnels, associatifs ou particuliers, à l’approche des commémorations du Centenaire de la Grande Guerre, c’est ce que nous tenterons d’interroger dans un second temps. Continuer la lecture de Les animaux dans la Grande Guerre – Partie III, Les « bêtes des tranchées », de la reconnaissance à la mémoire

  1. Cette expression est utilisée par Éric Baratay : Bêtes des tranchées : des vécus oubliés, Paris, CNRS éd., impr. 2013. []

Patricia Hodiesne

Gestionnaire de collections en histoire au département Philosophie, histoire, sciences de l'homme

More Posts